Pourquoi j’ai pas eu d'inspiration

Avis sur Pourquoi j'ai pas mangé mon père

Avatar Julius
Critique publiée par le

Pathé, je leur dis merci pour le Pass à volonté et le fait qu'en exploitant cinéma, ils proposent la plupart du temps par chez moi de belles salles pour voir les films. En revanche, je ne leur dis pas merci pour ce que je viens de voir alors que la firme a produit ce métrage. Pourtant, Jamel Debbouze, je n’ai rien contre : j’aimais déjà ses traits d'humour dans H ( il était bien le seul à vouloir sauver la baraque), je l'ai adoré en Numérobis du Astérix de Chabat, je le connaissais en comique sympathique même si je n'accrochais pas à tout, il dit parfois des choses très sensées dans la presse... Mais là, je ne peux pas défendre l'indéfendable. Je suis désolé, mais son premier long métrage en tant que réalisateur est un ratage complet. Sept ans et huit scénaristes pour ça, franchement ? Pour un scénario allègrement pompé sur Le Roi Lion, et Tarzan de Disney ? Pour un machin qui manque de rythme, d'idées (même s'il y en a certaines de bonnes, mais elles sont bien trop rares), de cohérence ? Pour des dialogues tout sauf bien écrits ? C'est bien simple, dans ce film, ça ne parle pas, ça crie, au minimum. Ou alors, ça gesticule, ça braille, ça hurle, ça rugit ( si, si... des singes qui rugissent ça fait peur), à tel point qu'on en ressort épuisé. Tout ça pour au final brasser de l'air. Mais le plus grave dans tout ça c'est qu'on ne rigole jamais. Là, je me dis qu'il y a un problème, et un gros. Jamel, je t'ai connu plus percutant! J’ai tout juste souri à un seul calembour mais ce gag était déjà présent dan un épisode de H avec Thierry Henry suite à la coupe du monde 1998. UN SEUL. Alors que ça aurait du être un festival. Je me demande même si des enfants ont pu rigoler devant cet amas de déjà vu, déjà éculé. Ce qui en ressort, c'est l'ennui tant c'est décousu et mal fait. Je me suis demandé quand est-ce que cela allai se terminer... La bataille finale atteint d'ailleurs un sommet de ridicule.

Le problème, c'est que Pourquoi j’ai pas mangé mon père ne se rattrape même pas sur la technique! L'animation a été faite en Motion Capture car de l'aveu même de Jamel, le faire en CG aurait coûté trop cher. Problème, ça se voit. C'est daté, tout comme les décors. On a trop souvent l'impression de voir les personnages jouer sur une scène de théâtre avec des décors en guise de murs! On appelle aussi cela du Bitmap... Ça rendait bien sur PlayStation entre 1995 et 2001 mais les techniques ont évolué depuis... Si c'est ça l'animation française du XXIème siècle, américains (Pixar) et Japonais (Toei) doivent bien se marrer! La musique est bien trop forte et avec les dialogues souvent criés, ça donne une cacophonie pas possible. Je me disais aussi que l'affaire ne sentait pas bon et le plan marketing de tournée sur toutes les chaines hertziennes cachaient un loup. Les retours plus objectifs que les chaines qui y ont injecté des billes ne sentaient pas bon... et en effet, c'est le cas.Le métrage n'apporte en fait rien à l’animation, ni au cinéma en général. Ca a quand même couté 45 millions d'euros. Bref, c'est pour moi la première très grosse déception de 2015.
Le pire dans tout ça, c'est qu'il y a sans doute dans tout bon multiplexe ciné digne de ce nom Shaun le Mouton encore en diffusion dans une salle voisine. Là aussi la production a pris autant de temps, mais c'est O combien plus inventif, plus drôle et sans dialogues superflus (cf. ma précédente critique ciné sur le site). Si vous avez le choix, emmenez plutôt vos gosses voir la production des studios Aardman.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1582 fois
24 apprécient

Julius a ajouté ce film d'animation à 3 listes Pourquoi j'ai pas mangé mon père

  • Films
    Illustration Films classés par numéro de salle

    Films classés par numéro de salle

    Histoire de faire dans l'original, je mettrai ici le numéro des salles et la ville dans lesquelles j'ai vu un film au cinéma....

  • Films
    Affiche Souvenirs de Marnie

    2015 au cinéma

    Elle se remplira dès que j’aurai daigné bouger dans la salle la plus proche.

  • Films
    Illustration Déceptions cinéma

    Déceptions cinéma

    Avec : L'Aventure des Ewoks : La Bataille d'Endor, Avatar, Pocahontas : Une légende indienne, L'Effaceur,

Autres actions de Julius Pourquoi j'ai pas mangé mon père