Le troisième type ne parle plus avec de la musique

Avis sur Premier Contact

Avatar Alexandre Gibier Verrier
Critique publiée par le

Arrival (Premier contact) prend place lorsqu’une poignée de vaisseaux extraterrestres se manifestent à la surface du globe en mode District 9. Chaque pays concerné va gérer les choses à sa manière, et aux USA c’est Amy Adams, linguiste, qui se voit confier la tâche de communiquer avec les aliens pour comprendre la raison de leur venue.
Dennis Villeneuve propose ici un film très intéressant, à l’esthétique épurée rappelant Oblivion, où les aliens ne viennent pas nous envahir, et où il est question de communiquer avec l’étrange. Un sujet très important mais que je trouve pas assez exploité. Pas assez profondément. L’histoire se base plus sur le mystère de leur langage et la raison de leur venue que sur l’importance de la communication, qui apparait en tâche de fond, avec tout l’intrigue concernant le gouvernement chinois.
Ceci étant, les 2h de film passent très vite, et la révélation finale pousse le spectateur à s’interroger, pas sur la communication, mais si j’en dit plus c’est du spoil, alors bon… Une fin particulière qui pourra en rebuter certains car elle oriente le film vers un sujet qui jusqu’ici n’avait pas été abordé par le film – il apparait dans les flashback du personnage d’Amy Adams, mais ne constitue pas un thème développé.
Techniquement, par contre, c’est du tout bon. Les acteurs – Amy Adams, Jeremy Renner, Forest Whitaker – sont excellents, la photographie magnifique, les effets spéciaux très bons (sauf les cheveux d’Amy Adams en suspension, là c’est dégueulasse), et le son est parfait (et a reçu un Oscar), à base de basses résonnantes.
Pas le meilleur Villeneuve (c’est Enemy de toute façon), mais un film intelligent, intéressant et très joli.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 201 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Alexandre Gibier Verrier Premier Contact