Ceci est une comédie sentimentale

Avis sur Première Année

Avatar Vick Thor
Critique publiée par le

Thomas Lilti reste sur 2 films regardables donc on continue...

Première année est l'histoire d'une rencontre, d'un attachement incompris entre un étudiant en PACES fils-de-medecin et d'un retriplant pas fils-de-medecin. Ce dernier a déjà eu des occasions de réorientation vers d'autres filières médicales mais non, le Gugus préfère s'accrocher. Il n'est qu'en première année. On imagine le parcours chaotique de ses 8 années restantes.

C'est surtout un film sur la débilité de la première année des études de médecine, enfin faire le filtrage sur un an au lieu d'en faire un premier à l'entrée. On pourrait aussi s'interroger sur pourquoi vouloir rendre des gens aussi intelligents que des robots, pourquoi apprendre sans comprendre ? Autant prendre des robots pour cette tâche et former des constructeurs de robots, non ?
Du coup les gugus nous sortent des moyens mnémotechniques à la con pour du Mendeleïev (je les au déjà oubliés...) alors que rien ne vaut une Lili Baise Bien Chez Notre Oncle Ferdinand Nestor. (Plus de 10 ans après je m'en souviens encore... Sacré Monsieur Faivre, professeur de chimie).

Le film est dans l'ensemble construit comme une comédie romantique à la "Quand Harry rencontre Sally", les 2 types se rencontrent par hasard, ils s'attachent sans raison, ils s'engueulent, ils s'éloignent, ils se réconcilient...
Et cette fin, ce retournement grandiose... Cette arnaque. Tu t'emmerdes à regarder un film pas intéressant pendant 1h30, à regarder des gus cravacher 18h/24h pendant un an pour qu'au final t'apprennes qu'il suffisait d'enfermer un gus concurrent 30 secondes dans les chiottes au moment de l'appel. Pour qu'il se "désiste".

♫ Désiste ! Prouve que tu existes ! ♫

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 394 fois
3 apprécient

Vick Thor a ajouté ce film à 1 liste Première Année

Autres actions de Vick Thor Première Année