It's all happening !

Avis sur Presque célèbre

Avatar Jake Elwood
Critique publiée par le

Motivé par l'idée d'avoir droit à plus de rock, je me suis attaqué à la version longue d'Almost Famous (environ 2h40) quitte à devoir faire avec quelques longueurs scénaristiques. Il faut savoir faire des sacrifices.
Almost Famous est un film de Cameron Crowe qui s'est inspiré de sa propre histoire d'aspirant journaliste de rock alors qu'il était adolescent. Le film raconte donc l'histoire de William Miller, un ado de 15 ans qui suit le groupe de rock fictif Stillwater en tournée dans les Etats-Unis en 1973. Si le film a l'air familier, c'est parce que l'histoire n'est pas plus originale de ça. Il y a eu des dizaines de films sur le rock'n'roll: drogues, sexe, bastons et tous les rebondissements sur la route du succès y sont.

Pourquoi Almost Famous se détache dans ce cas ?
En premier lieu: les acteurs. Frances McDormand est brillante en tant que mère étouffante, surprotectrice mais dont les intentions sont louables. Patrick Fugit de son côté est convaincant dans le rôle de l'adolescent timide qui se démène pour devenir journaliste et dans le même temps connait des difficultés pour s'intégrer. Kate Hudson, dans ce qui reste probablement son rôle le plus marquant en tant que Penny Lane la groupie, parvient à donner de la profondeur à son personnage qu'on aurait pu croire limitée. Billy Crudup, ici guitariste de Stillwater, rayonne sur la pellicule tandis que Jason Lee s'en sort avec les honneurs. Enfin, il est impossible de faire une critique de ce film rendre hommage au regretté Philip Seymour Hoffman qui marque le film à chacune de ses interventions en tant que Lester Bangs, mentor du jeune William et journaliste légendaire de rock.

L'écriture du film participe à sa réussite. Bien que la plupart des meilleures répliques sortent de la bouche de McDormand, les autres personnages ne sont pas en reste. Evidemment, la musique est l'atout principal du film. Crowe nous offre un mélange entre le rock de la fin des années 60 et celui du début des années 70 absolument parfait. Si on peut penser la tâche aisée du fait que ce soit une des meilleurs périodes de l'histoire du rock'n'roll, il faut souligner qu'en plus d'avoir opéré une bonne sélection musicale, il a su placer les chansons idéalement tout au long du film, sans nous donner l'impression de nous déballer à la figure ses connaissances musicales (coucou Les Petits Mouchoirs !) ou d'avoir mis une compilation du meilleur des 70's sans même se préoccuper de savoir si les chansons ont leur place dans le film (coucou American Hustle !).

Bien que le récit ne soit pas particulièrement original, il reste agréable à suivre. Bien sûr, j'ai abordé le film en tant que fan de la musique de l'époque et avec un certain intérêt. Toutefois, je suis persuadé que même des personnes désintéressées par le rock peuvent apprécier le film car, à mon sens, il traite plus de la vie qu'on souhaite mener et des choix que l'on fait que de la musique. Le thème central est le conflit intérieur de William: doit-il rester à l'extérieur du groupe et garder un certain détachement pour être un journaliste impartial mais solitaire, ou doit-il s'autoriser à devenir amis avec ces gens et ainsi avoir un sentiment d'appartenance ? Au-delà de la question de l'éthique journalistique, c'est aussi une problématique à laquelle nous faisons face dans notre quotidien.

Même si on regrettera un final un peu bon enfant (et donc pas très rock'n'roll), Almost Famous est un film réaliste et touchant. A voir, qu'on soit amateur de rock ou non !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1259 fois
14 apprécient

Jake Elwood a ajouté ce film à 4 listes Presque célèbre

Autres actions de Jake Elwood Presque célèbre