Avis sur

Prête-moi ta main par Gérard_Rocher

Avatar Gérard_Rocher
Critique publiée par le

L'existence est facile pour Luis, célibataire endurci de quarante-trois ans, occupant la fonction de "nez" dans une fabrique de parfums.Il vit heureux, choyé et dorloté par un clan formé de sa mère et de ses cinq sœurs. Malheureusement pour lui, ce bonheur n'aura qu'un temps car un beau jour ses frangines, lasses d'assister ce brave garçon, trouvent qu'il est grand temps qu'il se marie mais Luis souffre d'une véritable allergie au mot "mariage". Il refuse les unes après les autres les différentes propositions qui lui sont faites par l'intermédiaire du fameux clan. Lassé de cette pression, Luis va alors inventer un stratagème: "louer" une femme qui va se faire passer pour sa fiancée et qui, le jour du mariage, le lâchera traîtreusement. La fille de son collègue et meilleur ami, Emma, vient justement à Paris en quête d'un travail. C'est sur elle que Luis jette son dévolu pour jouer ce rôle sournois. Toutefois certains plans fonctionnent mieux que d'autres et pour Luis, la partie est loin d'être gagnée.

C'est un film bien sympa et fort divertissant que nous offre Eric Lartigau. Le thème abordé nous décrivant les inquiétudes et les lubies de ce "vieux garçon" bourré de principes et de manies est traité de manière originale et complètement irréaliste. Ce combat à fleurets mouchetés auquel se livrent Luis et Emma ne manque pas d'intérêt. L'une en recherche d'emploi mais aussi d'affection, pour se procurer quelques gains, utilise au maximum la phobie de l'autre qui se trouve emporté dans une frénésie d'égocentrisme afin d'échapper, selon lui, aux contraintes de la vie. Néanmoins, personne ne tire vraiment profit de cette situation. A force de vivre dans un cocon ouaté, tel un enfant trop gâté, les plans de Luis sont sans cesse déjoués car il n'arrive pas à déstabiliser sa propre famille qu'il ne s'est jamais donné, dans son insouciance, la peine de connaître et d'aimer. Pour Emma, ce rôle ambigu ne fait pas le bonheur de son existence en pointillés car elle reste une marionnette sans avenir sentimental que l'on exhibe. Malgré tout, à force de jouer ensemble sans cesse ce rôle d'amoureux factices, les carapaces finissent par se fendre et, sait-on jamais...

Le tempo rapide de ce film ne nous laisse jamais dans l'ennui car tout va à cent à l'heure et l'on frise à de nombreuses reprises le burlesque par le jeux des acteurs et les costumes Les dialogues sont le plus souvent incisifs et non dénués d'esprit. Certaines scènes sont hilarantes à cause de la crédulité de Luis et de l'indifférence d'Emma, essayant de jouer son rôle du mieux qu'elle peut. La séquence sadomaso destinée à choquer la mère de Luis ou la cérémonie de mariage sont de bons moments de cinéma comique. Alain Chabat est excellent dans cet habit de pince-sans-rire qu'on lui attribue souvent et Charlotte Gainsbourg nous charme toujours autant; de plus elle nous fait rire de bon cœur. Enfin on ne se lasse pas de revoir Bernadette Lafont en chef de clan rigide et tendre à la fois.

En fait, ne boudez pas ce film sans prétention mais attachant à souhait. Il s'agit d'une réalisation qui apporte un peu de bonheur et de fou rire par sa bonne humeur communicative. C'est déjà beaucoup...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 896 fois
33 apprécient · 3 n'apprécient pas

Gérard_Rocher a ajouté ce film à 3 listes Prête-moi ta main

Autres actions de Gérard_Rocher Prête-moi ta main