Dans l'antre des primaires...

Avis sur Primary Colors

Avatar Redzing
Critique publiée par le

Henry, un jeune activiste idéaliste, décide de rejoindre la campagne présidentielle du gouverneur Jack Stanton, charismatique candidat à la nomination du parti démocrate. En pénétrant dans son antre, ses idées naïves seront mises à mal ! Mike Nichols signe là un drame pertinent et intéressant sur les primaires américaines, où coups bas et et manipulations médiatiques sont légions. Par ailleurs, le film se laisse agréablement suivre par des spectateurs européens souvent largués par le complexe système de nomination outre-Atlantique.

"Primary Colors" souffre cependant de quelques faiblesses, telles un protagoniste qui n'a finalement pas grande utilité et qui permet surtout au spectateur de s'impliquer dans l'action, et le jeu un peu étrange de John Travolta. Semblant osciller entre premier et second degré, l'acteur rend son personnage de politicien difficile à cerner, car l'on ne sait jamais vraiment quand il est sincère, même avec ses proches. Peut-être était-ce là l'objectif de Mike Nichols, d'autant plus que le film est fortement calqué sur Bill Clinton !

On repérera en revanche Emma Thompson très convaincante en ersatz d'Hillary Clinton, mais c'est surtout Kathy Bates qui vole la vedette dans son rôle d'ancienne activiste devenue détective privée détonante. Signalons que "Primary Colors" fut un échec à sa sortie, avec un budget de plus de 60 millions de dollars. La concomitance entre la sortie du film et la médiatisation de l'affaire Monica Lewinsky y est sans doute pour quelque chose !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 41 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Redzing Primary Colors