Tout déconstruire pour aussi mal reconstruire : consumérisme et humanisme

Avis sur Problemos

Avatar François Galea
Critique publiée par le

Entre critique et humour, le point positif de ce film est son écriture complète narrant tant la déconstruction d'une société que sa reconstruction, de la lutte initiale de zadistes contre le consumérisme à l'établissement d'un humanisme commençant, en premier lieu, par ne pas considérer son prochain comme de la nourriture.

Ancré dans une réalité particulière, entre zad et nuit debout, ce film est une réelle bouffée d'air frais dans le paysage cinématographique français.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 64 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de François Galea Problemos