Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Plus de questions de que réponses.

Avis sur Prometheus

Avatar MarcAureleOtto
Critique publiée par le

Le problème avec Ridley Scott c'est qu'il faut connaître un peu son cinéma pour réellement l'apprécier, cf Blade Runner pour lequel il a fallu presque attendre 10 ans pour qu'il soit reconnu comme chef d'oeuvre. Pareil pour Prometheus. A l'instar de James Cameron avec Avatar, Ridley a oublié qu'il fallait un peu plus d'action, de sexe ou encore de romance, pour toucher un public qui - rappelons-le - est à 95% composé de non initiés qui ne viennent en salles que par l'influence de la com, et qui n'ont jamais vu Alien le huitième passager (1979).
Au fond, je me demande bien ce qu'on pu penser les nombreuses personnes qui n'ont jamais vu un seul Alien, sachant que le film repose entièrement sur ce film, malgré ce que l'on a pu affirmer : C'EST UNE PREQUELLE DE ALIEN. On retrouve tous les éléments de la saga : La nana qui est la seule à s'en réchapper, le robot mystérieux, le black balaise, celui qui n'est là que pour l'argent, et bien sûr les aliens.
Alors oui, ici les humains ne sont pas simplement confrontés à des créatures visqueuses (que rien n'explique clairement et que l'on voit finalement peu), mais aussi à des humanoïdes de trois mètres (eux aussi tellement pas assez mis en valeur...).

En homme averti, j'ai lu plusieurs articles sur le film avant de l'aller voir, et d'aucun sera d'accord : Ridley explique bien que ce qui l'a motivé à faire cette prequelle, c'est la question : Qui est le monstre mort, le thorax éclaté, au début de Alien, le huitième passager?
Et jusqu'à la toute fin, les événements d'enchainent jusqu'à ce qu'on comprenne comment le vaisseau est retrouvé sur la planète, et pourquoi il y a un énorme canon, et comment les Aliens sont apparus. Mais devinez quoi (ATTENTION SPOIL !!) : le film n'explique pas le monstre dans le thorax, il n'y en a tout simplement PAS. Absurde, vraiment. Tout comme la scène d'ouverture, entre autres.

En somme, pendant deux heures le seul réel élément travaillé - et Dieu merci ! - ce sont les décors. Pour le coup, on retrouve Ridley. On saluera également la prestation de Michael Fassbender, excellent dans le rôle du robot. Mais le film est gâché par un scénario fait "pour faire plaisir aux fans", mais très loin d'être bon. Deux scénaristes pour ça, franchement, on repassera. Ridley, tu as bien fait de ce pas proposer le film pour le festival de Cannes.

Je conseil donc le film uniquement aux érudits.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 441 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de MarcAureleOtto Prometheus