Les balbutiements du Nouvel Hollywood

Avis sur Propriété privée

Avatar Subversion
Critique publiée par le

Comment un film aussi important que Propriété Privée a t-il pu tomber dans l'oubli ? Cette ressortie en salle est une aubaine, pour quiconque s'intéresse un tant soit peu au cinéma américain.

La comparaison avec Psychose, sorti la même année et portant sur des thématiques et une volonté de transgression similaire, est évidente mais trop facile. En effet, Propriété Privée possède une différence notable avec le chef d'oeuvre d'Hitchcock : on y suit, du premier au dernier plan, un duo d'anti-héros, à la fois pervers, hors-la-loi et marginaux (on pense notamment à Bonny and Clyde). Cette inversion des rôles (des personnages à priori malsains qui se retrouvent pourtant être principaux dans le film) est marquée par les deux autres personnages : un couple bourgeois, baignant dans l'American Way of Life, servant de contraste marqué par des changements sonore brutaux (on passe d'une musique Hollywoodienne classique quand la vie du couple est montrée, à un silence froid quand on passe aux personnages principaux). Le film en profite aussi pour commenter l'arrivée de la télévision aux Etats-Unis (à travers la fenêtre), le présentant comme un dispositif voyeuriste.

Pour cette raison et beaucoup d'autres (le film montre l'envers de cet American Way of Life avec cette femme frustrée laissée seule par son mari, les désirs de cette même femme sont montrés de manière explicite, il y a une critique du matérialisme bourgeois etc...), Propriété privée annonce déjà les prémices du style du Nouvel Hollywood (bien avant The Swimmer, par exemple). Ainsi, si l'on passe sur la mise en scène inventive mais parfois un peu trop lourde, c'est un film important et ambiguë (on essaie de saisir les intentions des personnages sans jamais y arriver), pied de nez à une production Hollywoodienne à bout de souffle et formatée.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 388 fois
6 apprécient

Autres actions de Subversion Propriété privée