La vie, la mort, l'ennui..

Avis sur Providence

Avatar STEINER
Critique publiée par le

Sommes-nous ce que nous pensons être ou devenons nous ce que les autres font de nous dans leurs jugements ? Resnais propose ici une autre définition : c’est un père qui fait passer en jugement tous les membres de sa famille en imaginant, au travers une fiction qu’il élabore, une sorte de complot contre lui-même.Film à tiroir, métaphore de la création, considérations sur la désintégration, sur l’artiste face a son œuvre et face à la mort.Si on a pu aisément suivre Resnais dans l’inspiration d’ »Hiroshima mon amour » ou « l’année dernière a Marienbad », il se perd ici semble-t-il dans l’hubris d’un créateur au génie asséché par les tentations d’une abstraction qui tourne en rond, infligeant même au cinéphile le mieux disposé un indicible ennui.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 273 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de STEINER Providence