Tu m'avais promis qu'on irait voir la fusée.

Avis sur Proxima

Avatar vive_le_ciné
Critique publiée par le

Le film s’avère tout aussi intéressant que le pitch promis. Dans un contexte hard-SF, un monde futuriste au final très moderne (pas d’inventions gadget ou équivalent), l’intrigue prend place dans le monde fascinant de l’exploration spatiale. Mais là où beaucoup de films s’attardent sur l’exploration même, Proxima décide de se focaliser sur la préparation même de la mission (ce qui est intéressant, car on voit les dessous de l’entraînement), mais aussi le côté humain des personnages. Et par extension, comment le personnage de Sarah jongle entre son rôle d’astronaute dans un monde très masculin, son rôle de figure modèle qui lui a elle-même manqué dans sa jeunesse, et enfin son rôle de mère.

Là où le film fait très fort, c’est dans l’équilibre donné à chacun de ses rôles, mais aussi lorsqu’ils entrent en conflit direct et défient les convictions de Sarah. Sans oublier l’autre aspect, où l’ont voit l’impact de ses différents rôles sur son entourage : que ce soit son époux, qui reconnecte avec sa fille Stella, elle-même confrontée aux défis de sa mère mais aussi ceux qui lui sont propres (changement d’école, l’absence d’ami, l’absence de sa mère…), ou bien avec les autres membres de l’équipe. La dynamique entre Sarah et Stella sera sans doute le point fort de ce film, car non seulement elle est au centre du film, mais elle en est aussi le réel moteur et les deux points de vues sont traités avec le même soin.

Pour le casting, je n’ai pas grand-chose à reprocher. Eva Green est poignante et flamboyante dans son rôle, à l’aise avec tout ce qu’elle fait. La toute jeune Zélie Boulant est tout aussi admirable dans un rôle aussi touchant. Matt Dillon, Aleksey Fateev, Lars Eidinger et Sandra Hüller apportent chacun un soutien non négligeable au film pour construire les différentes dynamique avec les deux actrices de tête. Sur le plan technique, le film est plutôt bon : la musique douce et discrète colle plutôt bien à l’ambiance, même si classique ; les décors nous plongent au cœur de l’ESA et des centres d’entraînement ; et la mise en scène est dans l’ensemble correcte, avec même des scènes et des plans très sympas.

Bref, un film qui m’avait tapé dans l’œil l’année dernière à cause de son casting et de son pitch, et qui ne m’a pas déçu un instant. Un drame plutôt bien mené et avec une dynamique mère-fille à la fois crédible et poignante.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 62 fois
Aucun vote pour le moment

vive_le_ciné a ajouté ce film à 1 liste Proxima

  • Films
    Cover Au sommaire de ce cru 2020...

    Au sommaire de ce cru 2020...

    Liste de tous les films vu du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2020. Cette liste inclut également les films que j'ai revu pour la...

Autres actions de vive_le_ciné Proxima