👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Le braqueur de banques romantique, le flic coriace à la mâchoire serrée et une touche féminine, éternel symbole de "douceur dans un monde de brute". Difficile de faire moins original tant ce genre de plat est vieux comme Hollywood. Comment attirer les spectateurs, alors ? En leur faisant le coup du "film-vitrine" : de beaux et bons acteurs, une alchimie qui fonctionne, des scènes d'action pétaradantes et viriles, un réalisateur qui a la cote... et l'affaire est dans le sac : les salles font le plein en un clin d’œil.
Michael Mann a beau répéter en interview qu'il cherche à monter le niveau de difficulté à chaque film, il s'avère que celui de la qualité ne cesse de baisser, sa filmographie semblant de plus en plus creuse. "Heat" semble être définitivement l'apogée d'un style qu'il a construit puis reproduit nombre de fois, un film comme "Collateral" en étant la version la plus réchauffée. En attendant, même les critiques continuent de crier au génie. C'est dire qu'on n'a pas fini de s'emmerder pour 11 euros la place...
Fabrice_Lovison
4
Écrit par

il y a 8 ans

Public Enemies
Sergent_Pepper
6

Stealing in the rain.

Un braqueur comme Dillinger ne pouvait qu’intéresser Michael Mann : entièrement dévoué à sa cause, méticuleux et talentueux, il est une nouvelle incarnation de cette figure qui, depuis Le Solitaire...

Lire la critique

il y a 6 ans

34 j'aime

2

Public Enemies
real_folk_blues
5

FBI portés dispersés

Ceux qui ont lu ma critique de Collateral vont finir par penser que j'ai une dent contre Mann, ce qui n'est pas tout à fait faux, ni tout à fait vrai. Je savais Public Enemies pourvu des mêmes...

Lire la critique

il y a 10 ans

33 j'aime

13

Public Enemies
Quantiflex
3

Guns and roses

Là, dejà, avant toute chose, la ressemblance entre Depp et Dillinger, faudra qu'on m'explique... http://en.wikipedia.org/wiki/File:John_Dillinger_mug_shot.jpg La réalisation : et vas y que j' te...

Lire la critique

il y a 11 ans

19 j'aime

7

Love Song
Fabrice_Lovison
10
Love Song

Love song for a movie.

Sortie digne d'un fond de catalogue pour un film largement sous estimé. Pourtant, tout y est : personnages hauts en couleurs, distribution et interprétations impeccables, large éventail émotionnel,...

Lire la critique

il y a 8 ans

4 j'aime

2

Lucy
Fabrice_Lovison
1
Lucy

Le Poulpe.

"Lucy" est une claque surprenante à bien des égards car Besson a réussi, en 1h30, à me faire remettre en question rien de moins que ma perception du cinéma actuel. Cette masse impressionnante de...

Lire la critique

il y a 8 ans

2 j'aime

Incassable
Fabrice_Lovison
1
Incassable

Narco.

Sur le papier, peut être le projet le plus intriguant de Shyamalan. Sur l'écran, c'est une horreur absolue. Qui m'aura néanmoins appris une chose : du temps du muet, Bruce Willis aurait été un acteur...

Lire la critique

il y a 8 ans

2 j'aime