Bande-annonce
Affiche Punch-Drunk Love, ivre d'amour

Punch-Drunk Love, ivre d'amour

(2002)

Punch-Drunk Love

12345678910
Quand ?
6.8
  1. 41
  2. 65
  3. 117
  4. 261
  5. 427
  6. 976
  7. 1535
  8. 1128
  9. 427
  10. 143
  • 5.1K
  • 408
  • 2.9K

Barry Egan, un trentenaire timide et complexé, passe le plus clair de son temps à collectionner les bons d'achat d'une marque de gâteaux. Depuis sa plus tendre enfance, il est accaparé par ses sept harpies de sœurs, si bien qu'il n'a jamais eu le temps de faire sa vie, ni de tomber amoureux....

Casting : acteurs principauxPunch-Drunk Love, ivre d'amour

Casting complet du film Punch-Drunk Love, ivre d'amour
Match des critiques
les meilleurs avis
Punch-Drunk Love, ivre d'amour
VS
Avatar Before-Sunrise
9
Harmonium et pudding

Le film de PTA laisse une drôle d'empreinte. Il est assez déconcertant. Si bien que la première fois, je lui aurais mis 7, la seconde version lui a valu un 8 et après le troisième visionnage, je lui accorde un 9. Ce film n'a, pour moi, quasiment aucun défaut. Surtout quand on le connaît déjà. C'est un film flottant et un même temps extrêmement angoissé (surtout par sa bande-son qui égratigne l'oreille). On y rencontre Barry Egan (le rôle en or d'Adam Sandler qui n'a pas continué après...)...

47 7
Avatar JimBo Lebowski
3
JimBo Lebowski
La tâche de PTA

Quatrième film de Paul Thomas Anderson, racontant l'histoire de Barry (Adam Sandler), homme névrosé cherchant l'amour, se retrouvant piégé par une compagnie d'assistance téléphonique tout en tendant maladroitement de séduire Lena (Emily Watson). Vraiment très étrange ce film, autant la réalisation de P.T. Anderson est là, fort heureusement, mais franchement il n'y a pas grand chose a se mettre sous la dent. Adam Sandler, même si objectivement il n'est pas ridicule, je l'ai trouvé... Lire la critique de Punch-Drunk Love, ivre d'amour

6

PostsPunch-Drunk Love, ivre d'amour

Critiques : avis d'internautes (72)
Punch-Drunk Love, ivre d'amour
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Chroniques du Panda, à la quête des calins perdus, volume 10

L'inconvénient des films à fort potentiel WTF-esque, c'est que le temps perdu à se demander où on a mis les pieds, est perdu à jamais pour le premier visionnage. L'avantage, c'est qu'ils appellent à être vus, revus et re-revus. Tout comme a pu me le faire un Eternal Sunshine of the Spotless Mind ou, dans un genre très différent, Princess Bride, Punch-Drunk Love a commencé par beaucoup me... Lire la critique de Punch-Drunk Love, ivre d'amour

20 21
Avatar SeigneurAo
7
SeigneurAo ·
Love is in the air

Après deux films-fleuves éblouissants (Boogie nights et Magnolia) parsemés de personnages déglingués, excessifs, de jeux du hasard et d’un destin parfois post-apocalyptique (le déluge de grenouilles dans Magnolia), et avant sa grande œuvre au noir que sera There will be blood, Paul Thomas Anderson signait, avec Punch-drunk love, son film le plus beau, le plus surréaliste et le plus fragile.... Lire la critique de Punch-Drunk Love, ivre d'amour

5
Avatar mymp
9
mymp ·
Découverte
L’amour au temps du colérique

Après le succès de Magnolia, le monde appartient à P.T. Anderson, qui prend le parti assez audacieux de délaisser son lyrisme au profit d’un comique assez singulier. Il semble avoir voulu poursuivre là où le précédent opus s’achevait, cette fameuse pluie de grenouilles... Lire la critique de Punch-Drunk Love, ivre d'amour

36
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·
Critique de Punch-Drunk Love, ivre d'amour par Cinemaniaque

Le film le plus étrange de Paul Thomas Anderson que ce Punch-Drunk Love. De son propre aveu, PTA voulait faire un comédie romantique sans tenir compte des règles préétablies, renoncer à toutes les normes connuespour créer une histoire d'un ton radicalement différent ; voilà chose faite!!! Punch-Drunk Love c'est aussi l'anti-thèse des films précédents de PTA, une sorte de remise en question de... Lire la critique de Punch-Drunk Love, ivre d'amour

17
Avatar Cinemaniaque
7
Cinemaniaque ·
At that restaurant, I beat up the bathroom. I'm sorry.

Voilà un film bien excentrique. Au cœur de cette excentricité, on trouve Adam Sandler dont le personnage souffre d'une anxiété chronique lorsqu'il doit faire face à des interactions sociales. Il a du mal à gérer les gens, le vacarme, ou encore les réflexions incessantes de ses sept sœurs. Il souffre de légers problèmes psychologiques et se trouve facilement dans... Lire la critique de Punch-Drunk Love, ivre d'amour

10 2
Avatar Jake Elwood
6
Jake Elwood ·
Toutes les critiques du film Punch-Drunk Love, ivre d'amour (72)
Bande-annonce
Punch-Drunk Love, ivre d'amour
Vous pourriez également aimer...