Dirty Mind

Avis sur Purple Rain

Avatar Toshiba
Critique publiée par le

Qu'est ce qu'on peut bien vouloir noter en évaluant cette injure à toutes les demandes de financement refusées pour obtenir quelques mètres de bobine en vue de tourner le pire des court métrages, à cette incapacité même de dire "silence, moteur, ça tourne, coupé", à ce bêtisier, monté à la hâte, interprété par le pire comédien du monde, génie musical certes, mais humain rikiki à l'égo surdimensionné qui tente dans cet essai d'asseoir sa supériorité artistique (voir mon avatar) dans de multiples domaines en les accordant sur le thème, alors en vogue, de la réussite du groupe de gentils copains contre le méchant groupe? Mais très rapidement tout part de travers, dès la fin du premier morceau, Prince affiche ses limites, Morris day et The Time crèvent l'écran et la réalisation amplifie toutes les lacunes de scenario, de scénographie, atteignant même l’apogée de l'incompétence en n'exigeant aucun reshoot pour illustrer When Doves Cry, composée à la fin de la production.
De ce fait, on a du mal à se satisfaire des deux ou trois séquences acceptables de concert du Kid, des deux extraits de the Time, de la beauté d'Appolonia Kotero et de la performance pour le moins honorable de Clarence Williams.
Reste que lorsque quelqu'un appuie sur le bouton rouge d'une caméra, des images sont enregistrées. Moins elles sont mis en scène et plus elles reflètent une réalité. Ainsi, on obtient miraculeusement un documentaire qui fera référence à propos de ce personnage énigmatique, émergeant d'une ville de Minnéapolis bouillonnante de funk au début des années 80. Bien sûr, la partie autobiographique appuie dans ce sens mais le vice de la fiction transcrira au mieux la réalité grâce cette morale posée pour faire joli, l'esprit de groupe surpassant l'individualité, qui rappelle que Prince a réalisé ses meilleurs albums avec The Revolution.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 140 fois
1 apprécie

Toshiba a ajouté ce film à 1 liste Purple Rain

Autres actions de Toshiba Purple Rain