Affiche Pusher

Critiques de Pusher

Film de (1996)

Le crime ne paie pas.

Surtout quand on s'appelle Frank et qu'on est un dealer à la sauvette à Copenhague. Du réalisme, pas de bling bling, un personnage qui est quand même pas très fute-fute et partant de ça, il n'y a pas de surprise. Ce film est logique, difficile de percer dans le milieu, si t'es pas malin. Pusher c'est ça, de la crédibilité tout le long. C'est parfois un peu lent, mais rien qui fasse décrocher du... Lire l'avis à propos de Pusher

2
Avatar r0ck
7
r0ck ·

Sans déconner....

C'est ça le fameux "Pusher" ? Alors autant parfois je ne suis pas en accord avec la moyenne de SC sur un film, mais je peux comprendre pourquoi. Mais alors dans le cas présent, c'est pas un peu beaucoup survendu ?! Comment un tel film peut objectivement avoir une telle note de référence ? Ça me dépasse... Ah oui, c'est du Refn, le mec qui a fait "The neon demon", ceci doit expliquer cette hype.... Lire la critique de Pusher

3
Avatar Gandalf13
3
Gandalf13 ·

Critique de Pusher par Faruko

Nicolas Winding Refn, tout le monde le connaît depuis "Drive", le film de la consécration du public, et de la critique. Pourtant, sa carrière fut lancée en 1996. Son premier film, ce fut "Pusher", qui deviendra par la suite une trilogie (et qui eu droit à un remake anglais en 2012). Au départ, "Pusher" devait être un... Lire l'avis à propos de Pusher

2
Avatar Faruko
10
Faruko ·

Faut pas Pusher le Danois dans les orties

Vu d’aujourd’hui, il est assez incongru de constater que Nicolas Winding Refn, amateur de films très esthétiques à la narration visuelle (certains diront prétentieux), a commencé sa carrière avec ce « Pusher ». Car s’il on y retrouve son goût pour les intrigues autour de la petite pègre, la forme y est très différente ! L’histoire de ce dealer de Copenhague, happé dans les... Lire la critique de Pusher

Avatar Redzing
6
Redzing ·

Critique de Pusher par FrankyFockers

Très proche de Bleeder dans la forme, mais avec le trafic de drogue plutôt que les videoclubs en toile de fond, ce qui rend l'ensemble plus réussi et cohérent.C'est à la fois logique et étonnant de voir ce qu'est devenu le cinéma de NWR quand on voit ses débuts. Logique car c'est un cinéma qui a le sens de la formule, donc il se transformera assez naturellement en cinéma maniériste à... Lire l'avis à propos de Pusher

Avatar FrankyFockers
6
FrankyFockers ·

Critique de Pusher par BUB_webzine

Pusher, trilogie danoise sur la mafia locale, est volontiers présentée comme ultra violente, choquante, bref, vous l’aurez compris, comme du cinéma bien bourrin. Quelle farce ! Enfin c’est sûr qu’il est plus facile de vendre un produit en le mettant sous tutelle scorcésienne et tarantinesque, que de le décrire tel qu’il est. A savoir un triple portrait de losers dans la panade, ce qui est... Lire l'avis à propos de Pusher

Avatar BUB_webzine
8
BUB_webzine ·

Critique de Pusher par Caine78

Premier volet d'une trilogie qui ne sortira que dix ans plus tard en France, « Pusher » est souvent considéré comme le moins bon des trois épisodes. Pourtant, malgré un scénario plutôt classique, celui-ci frappe déjà fort en matière d'intensité et d'enjeux réels, d'autant que Nicolas Winding Refn opte pour des choix de mise scène particulièrement radicaux. Exploitant remarquablement un budget... Lire l'avis à propos de Pusher

Avatar Caine78
7
Caine78 ·

Frank

Cinéma de quartier froid et brut de pomme, à l'image dégueulasse, à l'absence totale de beauté artistique, d'acteurs vraiment convaincants ou de scénario ne serait-ce qu'un peu travaillé, Pusher n'en reste pas moins une plongée dans le monde de la drogue relativement impactante. La raison? Y a pas de raison! Y a pas besoin de raison quand on a l'héroïne... (cf Trainspotting - je précise :)) Lire l'avis à propos de Pusher

Avatar monDmonium
7
monDmonium ·

Pusher 1

Oubliez tout ce que vous avez vu sur le trafic et les dealers . Pusher nous offre le quotidien de Frank Hansen et de son pote Tony , deux dealers qui sévissent dans les rues de Copenhague. Oubliez les plans de caméras de fou à l'américaine , là on est dans le réel , on partage les dettes du duo danois qu'ils doivent rembourser à Milo , le propriétaire d'un petit resto serbe qui au passage a... Lire la critique de Pusher

Avatar cpmoviesprod1
10
cpmoviesprod1 ·

On est tous le méchant de quelqu'un...

Un premier volet haletant et intense qui nous plonge dans l'univers sombre de délinquants danois et plus précisément dans celui de Franck, une petite frappe qui voit les ennuis s'accumuler alors qu'il tente désespérément de régler sa dette auprès de Milo, un trafiquant serbe. L'ambiance est froide, la lumière est crue, à l'image des personnages sans fards et plus vrais que nature qui... Lire la critique de Pusher

Avatar Rachel Hélène
9
Rachel Hélène ·