Affiche Pusher

Critiques de Pusher

Film de (1996)

Critique de Pusher par Kroakkroqgar

Dans ce premier film de Nicolas Winding Refn, on ne trouve absolument pas l’attention esthétique qu’il a pu porter aux œuvres qui l’ont fait connaître du grand public. Il est donc surprenant de découvrir un film uniquement tourné caméra à l’épaule, dans les quartiers mal famés d’une ville danoise. Si le procédé n’est pas forcément plaisant, il a le mérite de retranscrire efficacement l’ambiance... Lire l'avis à propos de Pusher

Avatar Kroakkroqgar
6
Kroakkroqgar ·

Copenhague, ça ressemble aussi à ça...

Décidément, Nicolas Winding Refn a plus d'un tour dans son sac... Ici il nous présente le quotidien (ou plutôt la semaine) d'un dealer à Copenhague. Il nous livre un film nerveux, âpre, violent et réaliste... Le personnage principal, Frank, est loin d'être caricaturé, bien au contraire. On s'intéresse à la complexité de ce dealer paumé, on essaye de le comprendre, on se prend à avoir peur pour... Lire l'avis à propos de Pusher

Avatar Eleanor Rigby
7
Eleanor Rigby ·

Critique de Pusher par Rumol

Tout d'abord j'aime bien commencer par les points positifs, la BO. Absolument adaptée à ce qu'il veut montrer. Pour ce qui est de la mise en scène, elle est franchement agressive. Les plans sont tous très proches des visages, il laisse rarement le temps de respirer, tout a un rythme très rapide. Au début c'est génial et ça se marie très bien avec la musique. Mais woooh au bout d'un moment, moi... Lire l'avis à propos de Pusher

Avatar Rumol
6
Rumol ·

Plus qu'un film,un choc

Des films de drogues avant Pusher il y en a eu un paquet mais il faut dire que Nicolas Winding Refn ,avec ce long métrage, transcende et réinvente tous les codes du genre. Pour commencer la manière de filmer du réalisateur est originale.Mis en scène avec caméra a l'épaule ce film est immersif et ne mange pas de pain,le spectateur n'est épargner d'aucune facettes des personnages et suit cette... Lire l'avis à propos de Pusher

Avatar raphcage
8
raphcage ·

Une semaine difficile

J'ai été très peu receptif à Pusher même si l'intensité ne fait que croitre au fur et à mesure que la drogue circule. C'est filmé de manière très crade ce qui correspond bien au milieu dans lequel on se trouve. Souvent caméra à l'épaule on devient presque acteur dans certaines scènes Le héro/antihéro que l'on suit tout au long du film reflete une vie pas si rose que ça et m'a rendu antipatique... Lire l'avis à propos de Pusher

Avatar Flopy
5
Flopy ·

La vie telle qu'elle est ...

Un très bon film peu connu qui nous décrit la vie de petits dealers tels qu'elle doit être. Ici pas de poudre de perlimpinpin, pas de Bling-Bling ou encore de gros trafique. Non juste des hommes, qui essaient de s'en sortir par tous les moyens même si ces moyens ne sont pas tous très légaux. Certains vont voir leurs vies s'effondrait, d'autres vont changer. J'ai beaucoup aimé le un, encore plus... Lire l'avis à propos de Pusher

Avatar FunkyFranky
7
FunkyFranky ·

Critique de Pusher par Cine2909

J'avais entendu vaguement parler de cette trilogie danoise mais je n'avais pas trouvé le temps de me rendre dans les salles de ciné et c'est bien dommage. Ce premier épisode est censé nous donner le ton en nous introduisant dans le milieu peu fréquentable des trafiquants où la moindre erreur peut se payer cash. Filmé à l'ancienne, Pusher ne renouvelle évidemment pas le genre mais offre un... Lire l'avis à propos de Pusher

Avatar Cine2909
8
Cine2909 ·

Critique de Pusher par nelsomM

Excellent film de gangster/mafia! Si vous aimez le genre: foncez! Cette critique vaut pour Pusher, Pusher II et III. Je les ai certes trouvés un peu moins bien que les classiques du genre ("Le Parrain", "Les Affranchis", "Reservoir Dog", etc..), mais tout de même d'un niveau très correct. A vrai dire, ils ne jouent pas dans le même registre: alors que les uns sont de grosses productions et... Lire la critique de Pusher

Avatar nelsomM
7
nelsomM ·

Critique de Pusher par stupidocratie

Ce premier volet (1996) de la trilogie de Nicolas Winding Refn met tout de suite dans l'ambiance : le réalisme (caméra à l'épaule, limite documentaire) symbolisé par le suivi d'un seul personnage dans sa « douce » descente aux enfers ... En ce qui concerne le jeu des acteurs, il est plutôt bon : Frank m'a fait penser au fur et à mesure du film à Niko Bellic (GTA IV) et son accolyte Tonny –... Lire la critique de Pusher

Avatar stupidocratie
8
stupidocratie ·

Trainspoting sous Tranxen

Je ne peux pas vous raconter la fin, je n'ai pas été jusqu'au bout. Il n'y a pas de rythme. Il y a une tentative de rentrer dans la psychologie des personnages mais ils restent opaques. C'est des petits dealer avec un look de responsables de photocopieuse. Donc le film est mal documenté et sans âme. Lire l'avis à propos de Pusher

Avatar Celestin Vial
2
Celestin Vial ·