Affiche Pusher II : Du sang sur les mains

Critiques de Pusher II : Du sang sur les mains

Film de (2004)

Tuer le père!

Deuxième volet de la trilogie, "Du sang sur les mains" arrive à se hisser au niveau de Pusher, ce qui n'était pas une mince affaire. Ce coup-ci, on suit Tony (oui oui, celui qui avait malencontreusement embrassé la batte de baseball de son ami Frank....) tout juste sorti de prison et allant chercher du boulot auprès du Duc, son père. Et là dans le rôle de Tony, Mads Mikkelsen, donne la pleine... Lire l'avis à propos de Pusher II : Du sang sur les mains

68 13
Avatar Kowalski
9
Kowalski ·

Mikkelsen Mania

C'est été, il fait très chaud, alors quoi de mieux... ( Non je déconne, je voulais tenter de faire une introduction encore moins réussie que la précédente. ) Et bien voilà une fois Pusher terminé, je n'ai eu qu'une envie, c'est de poursuivre avec sa suite arrivée 8 ans plus tard. Cette fois ci, on dit au revoir à Franck qui s'est volatilisé, mais on retrouve Tonny une vieille connaissance,... Lire l'avis à propos de Pusher II : Du sang sur les mains

50 4
Avatar Gwimdor
8
Gwimdor ·

Impairs de famille

Pusher 2 est dédié à Hubert Selby, Jr., (avec lequel Refn a bossé auparavant sur sa première tentative américain, Inside Job), patronage on ne peut plus limpide, et dans la lignée des glauques évolutions du premier volet. Tony, le personnage interprété par Mads Mikkelsen, fait le lien avec... Lire l'avis à propos de Pusher II : Du sang sur les mains

54 3
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Pusher, la trilogie

(cf. Pusher n°1) Pusher est une trilogie écrite et réalisée en 1996, 2004 et 2005 par Nicolas Winding Refn. Avant le biopic décalé consacré au criminel Bronson, l'essai esthétisant de Valhalla Rising centré sur le très magnétique Mads Mikkelsen, le tumulte du Driver consacrant l'introversion de Ryan Gosling, et avant le dédale œdipien dans les rues de Bangkok Only God Forgive, le réalisateur... Lire l'avis à propos de Pusher II : Du sang sur les mains

15 4
Avatar Morrinson
6
Morrinson ·

Tonny n'était pas mort !

Pour moi, mieux que le premier. J'en suis sortie un peu déprimée d'ailleurs, tellement l'histoire de tonny m'a touchée. Il a beau être horriblement stupide, il est extrêmement attachant... Mads Mikkelsen est comme d'habitude formidable dans ce rôle de petit malfrat à la recherche de l'approbation de son père. Les regards à la dérobé envers son père m'ont beaucoup émue, de même que les scènes... Lire l'avis à propos de Pusher II : Du sang sur les mains

13 2
Avatar Eleanor Rigby
8
Eleanor Rigby ·

2

"Tonny, un petit criminel de Copenhague, sort de prison et retourne au garage qui sert de couverture à Smeden, son père dit "Le Duc", qui règne avec brutalité sur un gang. Pour montrer sa bonne volonté, Tonny vole une Ferrari, mais son initiative est accueillie avec colère par son père, qui lui reproche d'avoir agi stupidement. En même temps qu'il subit les humiliations paternelles, Tonny... Lire l'avis à propos de Pusher II : Du sang sur les mains

7 2
Avatar non1000a
7
non1000a ·

Dræb faderen

En 2004, Nicolas Winding Refn connait de gros problèmes financiers à cause de son film Fear X (2002) qui fut tourné au Canada pour une somme astronomique avant d’être un échec au box-office. Il pense alors à créer une suite de son film de 1996 Pusher qui était à l’époque (et peut-être l’est-il toujours ?) le plus gros succès commercial pour un premier film... Lire l'avis à propos de Pusher II : Du sang sur les mains

8
Avatar Jake Elwood
9
Jake Elwood ·

Critique de Pusher II : Du sang sur les mains par BaNDiNi

Scotchant et foutrement excellent ! Les petites vies de mafias locales danoises, filmé comme un docu-fiction qui laisse les yeux écarquillés après vous avoir jeté au visage plusieurs saynettes brutes de décoffrage mêlant le polar corsé et le film social façon Ken Loach. Une ambiance souvent flippante, dépressive et sinistre dans ses derniers instants... Un dernier volet qui m'a complètement... Lire la critique de Pusher II : Du sang sur les mains

7
Avatar BaNDiNi
9
BaNDiNi ·

Né en prison

Pusher était une claque, ce qu’on appelle un "film coup-de-poing", Pusher II est un coup de massue. Après celui de Frank, dont il n’est plus question ici, Winding Refn dresse le portrait de son veule et déloyal associé Tonny. Fraîchement sorti de prison, ce dernier tente de regagner la confiance de son père, le "Duc", roitelet d’un trafic de véhicules et stupéfiants, en ramenant à... Lire la critique de Pusher II : Du sang sur les mains

6 1
Avatar Zogarok
10
Zogarok ·

Push upper

Pusher 2 s'attarde sur un personnage assez gauche et avec un sens des conséquences très limité. Contrairement à Pusher 1, je trouve que l'empathie marche bien ici, on suit un personnage peu reluisant mais attachant. Le contraste entre ce wanna-be truand raté et le panier de crabe dans lequel il évolue marche bien. Les péripéties sont dans la droite lignée du 1 : une fois de plus, les pièges de... Lire l'avis à propos de Pusher II : Du sang sur les mains

6
Avatar Pitchblack
8
Pitchblack ·