Avis sur

Pusher II : Du sang sur les mains par FlyingMan

Avatar FlyingMan
Critique publiée par le

Pusher, ou les Soprano's au pays de la Carlsberg ! Après avoir établit l'ambiance avec un premier opus en 1996, le talentueux Nicolas Winding Refn reprend en main l'histoire de la bande de petites frappes danoises dix ans plus tard. Si le premier épisode était plaisant, il lui manquait quelque chose. Il faut attendre les deux suites et un réalisateur plus expérimenté pour nous signer un film de gangster digne de Mean Streets. D'une part il se concentre sur un personnage plus charismatique, et trop rarement vu dans le premier, Tonny aka futur vilain de Casino Royal. Les anecdotes salaces et glauques sont décuplées, le réal' instaure son ambiance sonore typique qui sera reconnu par le grand public plus tard dans Drive, et surtout joue toujours autant sur le réalisme. Film coup de poing, ca va saigner, même si le summum arrivera avec le 3e épisode !

Nicolas Winding Refn poursuit donc l'histoire de ces petits caïds, des pauvres mecs à l'instar de Tonny, ne sachant pas bander au bordel ou étrangler une prostituée. Tonny avec deux N, on est loin de Montana de Miami, celui de Copenhague cherche une piaule, un job et se retrouve comme un con avec un fils parce qu'il a tiré un blondasse sans capotes et qu'il n'a pas su cracher sur son ventre ! Tonny est un pauvre type, avec une vide de merde et crade, dans une ville qui l'est tout autant... mais on aime ca car on est tellement à cent lieux des Tony Montana de pacotille sur les plages de Floride... Bref, mange ca Hollywood !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 294 fois
2 apprécient

FlyingMan a ajouté ce film à 3 listes Pusher II : Du sang sur les mains

Autres actions de FlyingMan Pusher II : Du sang sur les mains