On en prend un autre, et on recommence

Avis sur Pusher II : Du sang sur les mains

Avatar Monsieur_Cintre
Critique publiée par le

Pusher II s'inscrit dans la même veine que son prédécesseur. Mêmes mouvements à l'épaule, même descente aux enfers, mêmes couleurs malaisantes, il ne change qu'une chose : l'histoire racontée. On suit cette fois le personnage de Tonny, que j'ai trouvé excellent dans le premier volet et que je suis ravi d'avoir découvert davantage.

D'une manière générale, les Pusher se veulent être des films chocs, et ils le sont vraiment. Pusher II l'est encore plus que le premier volet, avec des cambriolages et des scènes de sexe - et notamment d'impuissance - plutôt explicites. Il en résulte un film encore plus tendu que le premier. Et ça, en soi, c'est bien !

Le problème, c'est qu'il y a trop de similitudes entre les deux films, et que Pusher II reprend également les défauts que je trouvais au premier film de la saga. Et là, il s'agit d'un avis purement subjectif : je n'arrive pas à apprécier le personnage principal. Je ne me sens pas proche de lui, je le trouve bête et spontané, exactement comme Frank dans Pusher.

Mads Mikkelsen est très bon dans le rôle de Tonny. C'est vraiment le traitement du personnage, ainsi que des autres, qui me rebute. Ces vies débauchées, ces gens qui ne souhaitent aucun repentir, qui n'ont pas les mêmes notions de bien et de mal que moi, qui mentent aux autres et à eux-mêmes, ça m'insupporte. Ils représentent tout ce qu'il y a d'effrayant dans leur classe sociale.

Bien que la fin soit positive, Tonny s'étant émancipé de son père et prenant lui-même les devants en remplissant son rôle paternel, je n'y crois pas. Dans Pusher, tout porte à croire que Frank ne peut pas se repentir tout simplement parce qu'il ne le veut pas. Tonny essaie, mais... J'ai peur qu'il n'en soit pas capable. En tout cas, Pusher nous apprend qu'on ne peut pas sortir de cette merde.

Bien qu'il regorge de qualités, Pusher II ne m'a pas procuré beaucoup d'émotions, car il dépeint un monde trop froid et débauché, qui m'a dérangé. J'aime être dérangé, mais en manifestant tout de même un peu d'affection pour les personnages que je suis.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 34 fois
1 apprécie

Autres actions de Monsieur_Cintre Pusher II : Du sang sur les mains