Avis sur

Pusher II : Du sang sur les mains par Reymisteriod2

Avatar Reymisteriod2
Critique publiée par le

Totalement différent du 1… Il a selon moi une autre portée, notamment la relation père/fils, qui est un des sujets qui me touche le plus. On retrouve donc ce cher Tony, déjà présent dans le 1, mais cette fois-ci en tant que personnage principal. Qu’il est touchant ce Tony… Mikkelsen livre là une des plus belles interprétations du cinéma, tout passe dans le regard, comme dans After the wedding, il est prodigieux, il fait passer un nombre d’émotions phénoménal seulement avec son regard, sa gestuelle. Sergio Leone disait « Le plus dur pour un acteur, c’est se taire », et c’est justement dans ce registre là que Mikkelsen est brillant.

Mikkelsen joue donc le rôle d’un gars vraiment pas très malin, naïf même, pouvant suivre le premier qui lui propose un coup (ça me rappelle un ami… ). Et tout le monde se déchaîne sur lui, tout le monde le considère comme une merde… A commencer par son propre père, une ignoble ordure. Son père n’arrête pas de le rabaisser, de lui rappeler qu’il a raté sa vie, qu’il ne vaut rien. Et pourtant, Mikkelsen fait tout pour se faire aimer de son père… En vain. Même quand il gère, on le rabaisse (la scène du braquage de garage – immensément bien filmé – où Mads assure carrément, pour le retour, y’a plus de place dans la voiture pour les ramener, et bien on le fout dans le coffre….  ). La façon dont il est traité par la mère de son enfant (Charlotte je crois…) c’est également dur.

La scène qui m’a le plus touché, c’est peut-être lors du mariage de ø. Il est employé du père de Mikkelsen et celui-ci fait un discours : il déclare le considéré comme son propre fils, et rabaisse Mikkelsen. Tout le monde applaudit après le discours, y compris Mads et la façon dont il joue cette scène est remarquable, tout passe dans le non-dit. Pendant tout le mariage il est grandiose. Ses passages dans les toilettes pour se remplir les narines de cocaïne, c’est tellement touchant, ce mec est brisé…. La manière dont il étrangle Charlotte quand elle l’insulte parce que Mikkelsen lui reproche la manière d’élever leur fils, il n’en peut plus, il craque… Bref, c’est un des passages les plus touchants du film, on se rend compte de toute la douleur du personnage principal, c’est terrible tant il est brisé, tant il n’a PERSONNE.

Le film est pas gai, mais il a tout de mêmes quelques scènes marrantes ; la scène où Mikkelsen n’arrive pas à bander avec les 2 putes qu’il a engagé c’était marrant ahah ! Effet secondaire de la cocaïne l’impuissance….
Les scènes avec Kurt le con aussi… Mon dieu qu’il est con, et qu’il le joue bien ^^ Même dans sa façon de marcher, on s’aperçoit qu’il est con, c’est dire le talent de l’acteur… A moins qu’il ne soit réellement con…  #troll

La toute fin est à pleurer… Quand Mikkelsen poignarde son père, mon dieu, que c’est dur. Et quand il kidnappe son bébé, qu’il veut le sortir de cet enfer…
Je ne sais pas trop comment interpréter la fin, relativement flou (comme la fin de chaque opus) ; on sent qu’il veut s’en sortir, mais y arrivera-t-il ? Cette fin, dans ce bus, avec Mads et son fils sur ses genoux est de toute beauté en tout cas. Peut-être le Pusher le plus humain de la trilogie, le plus touchant peut-être tant le personnage de Mikkelsen est attachant. Un bijou cinématographique, un chef d’œuvre

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 102 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Reymisteriod2 Pusher II : Du sang sur les mains