Affiche Quai des Orfèvres

Critiques de Quai des Orfèvres

Film de (1947)

People are strange

Le principe consistant à intégrer une intrigue policière au sein d’une collectivité est de l’ordre du système chez Clouzot : c’est le cas du Corbeau ou de L’assassin habite au 21. Mais loin de ronronner, ses films ne cessent, tout en creusant le même sillon, de mettre au jour une petite comédie humaine, grinçante et virtuose. L’enquête en elle-même a l’intelligence de laisser penser au... Lire l'avis à propos de Quai des Orfèvres

66
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Jouvet et je viens

C'est amusant comme certains films peuvent marquer plus que d'autres... Là par exemple, j'avais quasiment tout oublié de cette nouvelle adaptation de Steeman par Clouzot, me souvenais juste de Jouvet et de son fiston, tant mieux, c'est beau de redécouvrir des petites merveilles... C'est le premier film de Clouzot d'après-guerre, les misérables eunuques de l'épuration ayant jugé bon de censurer... Lire l'avis à propos de Quai des Orfèvres

87 23
Avatar Torpenn
9
Torpenn ·

Pygmalion et le Patron.

On a dit, souvent pour lui en faire, bien mesquinement, le reproche, qu'il y avait du Céline chez Henri-Georges Clouzot : même noirceur des personnages, même mise en scène du sordide, même verve phénoménale. C'est en partie vrai : Clouzot a quelque chose de Céline, mais du Céline des sublimes dernières pages du Voyage, le Ferdinand presque touché par la Grâce: De... Lire la critique de Quai des Orfèvres

52 16
Avatar -Piero-
10
-Piero- ·

...et au coin de la rue se trouvent les héros ordinaires.

"Vous êtes formidable, vous croyez que les gens sont tout bon ou tout mauvais, vous croyez que le bien c’est la lumière et que l’ombre c’est le mal. Mais où est l’ombre ? Où est la lumière ?" Avec Le Corbeau, Henri-Georges Clouzot promène sa caméra entre ombre et lumière et révèle une réalité bien amère : celle de la France de Vichy où l'on dénonce son... Lire l'avis à propos de Quai des Orfèvres

45 11
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

Joyau Noël.

L'adresse mythique du quai des Orfèvres ne pouvait qu'aller comme un gant à ce classique du film policier tant celui-ci lui rend hommage à merveille. En grand fan de Maigret de Simenon, il m'était en effet indispensable de retrouver l' atmosphère particulière de ce lieu magique et la réussite est totale. L'enquête est amenée avec un soin d'orfèvre (et oui !) et le film sait admirablement... Lire la critique de Quai des Orfèvres

33
Avatar raisin_ver
10
raisin_ver ·

Un meurtre que tout le monde commet

On a souvent fait de Clouzot le Hitchcock français, réduit ses talents à ceux d'un honnête artisan, à ceux d'un petit maître. Censuré pendant 5 ans après la polémique autour du "Corbeau", Clouzot revient, et comment, à la réalisation avec ce "Quai des orfèvres" qui foisonne de détails dans la mise en scène et remporte le prix à Venise en 1947. Merci Jouvet. Merci Blier.... Lire la critique de Quai des Orfèvres

23 2
Avatar bilouaustria
8
bilouaustria ·

Donnez-moi Delair.

Quai des orfèvres présente bien sûr une enquête policière, en l'occurrence sur le meurtre d'un vieux dégueulasse. Mais si celle-ci fait montre d'une efficacité imparable, son importance n'est que secondaire dans la superbe du film. Plutôt que de chercher à passionner le spectateur par la seule recherche du coupable, Clouzot se sert en effet du crime comme prétexte à une étude bien plus... Lire la critique de Quai des Orfèvres

43 20
Avatar Kalian
10
Kalian ·

QUAI DES ORFEVRES de Henri-Georges Clouzot

Un pur régal. Le film prend le temps d'installer l'intrigue: l'assassinat de Brignon et le déclenchement de l'enquête ne survient qu'après 35 minutes de film. Mais on ne s'ennuie pas un instant. Tous les personnages principaux ont des scènes qui permet de leur donner une belle épaisseur psychologique avant qu'ils ne soient entrainés dans une enquête aux multiples rebondissements. Bernard Blier... Lire l'avis à propos de Quai des Orfèvres

15 2
Avatar littlebigxav
8
littlebigxav ·

Toujours une bonne cuvée

Véritable classique du cinéma français, Quai des orfèvres est un polar d'après-guerre gardant encore toute sa saveur de nos jours avec son excellente intrigue mais surtout sa remarquable interprétation notamment celle de Jouvet en inspecteur à l'allure je-m'en-foutiste mais rudement rusé. Une belle galerie de personnages et des dialogues savoureux (notamment les remarques piquantes dites par... Lire l'avis à propos de Quai des Orfèvres

7
Avatar AMCHI
7
AMCHI ·

Critique de Quai des Orfèvres par dededarwin

Tant de choses à dire sur ce film. Grande fan de Carné et de Renoir, je me dois de leur être infidèle pour un film et un seul : Quai des orfèvres. D'abord, Clouzot aborde des sujets bien avant-gardistes pour l'époque tout en évitant la censure. Ce qui est remarquable. L'homosexualité de Dora (que beaucoup croiront amoureuse de Maurice à l'époque) L'inspecteur et son fils métisse... Tout est... Lire l'avis à propos de Quai des Orfèvres

8
Avatar dededarwin
10
dededarwin ·