Palme d'Or 1958

Avis sur Quand passent les cigognes

Avatar Templar
Critique publiée par le

La Palme et la guerre (et l'amour aussi)

Il existe d'autres formes d'audaces. Quand passent les cigognes est tout simplement magistral dans sa richesse technique. Entre exercice de style de haut niveau et magnifique histoire d'amour, le film s'impose comme un chef-d'œuvre incontournable, une expérimentation virtuose digne des films d'EisensteinKalatozov explore avec son directeur photo les possibilités de sa caméra. Plus, Quand passent les cigognes symbolise l'assouplissement du régime soviétique post-Staline, une œuvre en rupture avec le cinéma de propagande que la Russie avait l'habitude de proposer, insufflant ainsi un renouveau inattendu auprès de la critique internationale. Ce film est le retour au calme après une tempête oppressive dans le paysage cinématographique soviétique. Le chant d'une cigogne pourrait-il être l'opposé du chant d'un cygne?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1545 fois
30 apprécient · 1 n'apprécie pas

Templar a ajouté ce film à 3 listes Quand passent les cigognes

Autres actions de Templar Quand passent les cigognes