Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Quarante tueurs

Quarante tueurs

(1957)

Forty Guns

12345678910
Quand ?
7.3
  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 5
  5. 24
  6. 75
  7. 150
  8. 98
  9. 42
  10. 8
  • 405
  • 45
  • 381

En 1880, en Arizona, le shérif fédéral Griff Bonnel est envoyé à Tombstone avec son frère Wes pour arrêter une bande de quarante hors-la-loi dirigée par la puissante Jessica Drummond.

Casting : acteurs principauxQuarante tueurs

Casting complet du film Quarante tueurs
Match des critiques
les meilleurs avis
Quarante tueurs
VS
Avatar m-claudine1
8
Un western original au ton novateur

Film d’une durée réduite (80 min), tourné en 40 jours (est-ce un clin d’œil ?), on pourrait s’attendre à un classique western de série B ; il n’en est rien tant le film surprend par son ton novateur pour l’époque, loin des classiques du genre, réalisés dans les années 50. Tourné dans un noir et blanc de toute beauté, le film débute par une superbe séquence d’ouverture où une femme vêtue de noir sur un cheval blanc galope à vive allure à travers la prairie, suivie par 40 cavaliers,...

9 9
Où sont les "guns" ?

Bonne scène de pré-générique; on se lèche les babines.Mais 1h20 c'est long quand le discours est confus et l'action décousue. La quarantaine de "guns" ne jouent pas vraiment de rôle important. Tout ça est bien relâché. Même Barbara Stanwyck manque de caractère, ce qui étonnant. On ne croit pas un instant qu'elle puisse, depuis des années nous dit-on, tenir la région d'une main de fer. Les ersatz des frères Earp sont bien pâlots. Quelques plans originaux mais trop de sujets se marchent... Lire l'avis à propos de Quarante tueurs

1

PostsQuarante tueurs

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
Critiques : avis d'internautes (19)
Quarante tueurs
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
La Fuller de vivre.

Un shériff fédéral, accompagné de ses deux frères, se rend à Tombstone pour enquêter sur les agissements d'une bande douteuse menée par une grande propriétaire, qui dirige officieusement le territoire. Un western plutôt atypique, qui tire sa force de deux particularités ô combien précieuses. D'abord, une densité impressionnante pour une longueur si faible (à peine 1h20), qui se manifeste dans... Lire l'avis à propos de Quarante tueurs

20 2
Avatar Kalian
8
Kalian ·
Critique de Quarante tueurs par drélium

Ce western ne manque pas d'intérêt. Il est dense et court à la fois, atypique, relativement noir, presque anti-manichéen, psychologique et romantique, l'image est belle, les thèmes nombreux. Mais je ne suis pas franchement rentré dedans. Le montage semble un peu bancal et passe assez facilement du coq à l'âne pour débiter un maximum de caractérisations en un temps très court, comme un tableau... Lire la critique de Quarante tueurs

19 9
Avatar drélium
6
drélium ·
Double date

C'est un film sympa mais un peu confus. Je m'explique, on a ces trois personnages qui débarquent dans la ville, on ne sait pas qui ils sont, ce qu'ils veulent, pourquoi ils sont là et je n'ai pas trouvé de réelle explication. Et on a ces 40 types à cheveux, j'ai trouvé ça assez long pour que tout ceci s'accorde parfaitement ensemble. Ce qui me fait dire que c'est sans doute un film qui sera... Lire l'avis à propos de Quarante tueurs

3 1
Avatar Moizi
7
Moizi ·
Découverte
Violence contrarié

Mise en scène extrêmement savante et novatrice, noir & blanc sompteux. Peu de scènes de bravoures dans ce Western plus psychologique que d'action. Samuel Fuller joue avec les nerfs du spectateur. Barry Sullivan est un Shériff rongé par son passé, par sa violence intérieur, par son désir pour la femme qu'il aime, Barbara Stanwick chef d'une bande de tueurs. Amour impossible, désir et violence... Lire l'avis à propos de Quarante tueurs

7
Avatar Scopini
8
Scopini ·
Barbara et les 40 voleurs

Dès la première scène qui voit l'apparition fulgurante et tonitruante des 40 cavaliers avec à leur tête, une Barbara Stanwick dominante, le génie de Sam Fuller est évident. C'est un western qui se donne des allures de série B, mais qui surprend par son ton lyrique et limite shakespearien, et en même temps sa violence sèche, tout comme ses astuces de mise en scène, une véritable leçon qui... Lire la critique de Quarante tueurs

13 8
Avatar Ugly
7
Ugly ·
Toutes les critiques du film Quarante tueurs (19)