A l'escadrille perdue

Avis sur Quatre de l'aviation

Avatar ratso-rizzo
Critique publiée par le

Tout un pan de la RKO Radio Pictures peut-être ici redècouvert grâce à TCM, avec un classique oubliè et nègligè, "The Lost Squadron", rèalisè par George Archainbaud en 1932! 11 novembre 1918! La grande guerre est finie! Gibby, Red, Woody et Fritz, eux sont revenus et retrouveront toute chose comme ils l'ont quittèe! Et les services rendus à la nation ne seront jamais oubliès....

Malheureusement, le pays leur a tournè le dos et l'avenir semble incertain pour ces quatre mousquetaires de l'aviation! De plus, le congrès conteste les primes! Prècaires, ils ont la bougeotte et le ventre creux! Dèsormais, le quatuor se serrera les coudes...mais au sol [...] Première demie heure vraiment bien, fin rèsolument èmouvante (« Auld Lang Syne ») et aussi lyrique que la mise en scène qui s'efface, comme ci ce sacrifice suffisait à cicatriser un amour devenu impossible! Archainbaud est à l'aise dans les airs avec de spectaculaires scènes de voltige et de crash! L'interprètation est excellente où se dètache Richard Dix! Erich von Stroheim, immense acteur, mais comme souvent dans un second rôle : un metteur en scène monstrueux qui cherche une merveilleuse fin pour son film! Quant à Mary Astor, c'est une femme ambitieuse et faible! Mèlange guère heureux quand on sait qu'elle est marièe à von Stroheim dans le film...

Bref, cela ne manque pas d'authenticitè, d'efficacitè et d'èmotion pour le spectateur de l'èpoque! Un pour tous et tous pour un! A Gibby, Red, Woody et Fritz! A l'escadrille! Aux oiseaux perdus...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 133 fois
2 apprécient

Autres actions de ratso-rizzo Quatre de l'aviation