👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Ce film très esthétique montre sans cesses les penchants négatifs d'une chose d'apparence positive, comme les dérives d'une lutte où l'on ne cerne plus précisément l'ennemi, l'identification à des martyr devenus héros subrepticement, et ce toujours en saisissant le spectateur au vif. Mention spéciale au choix des musiques : Herbie Hancock qui ouvre le film avec Don't runnin to me, puis Roy Ayers, Pharcyde... Tout un patrimoine d'une culture afro-américaine qui subit encore des oppression comme c'est montré à l'image, sans pour autant tomber dans le sensualisme. Voir comment l'on peut saisir quelques moments de libertés dans des moments d'angoisse, comme un réflexe humain, montre aussi à quelle point le film a pu saisir l'enjeu psychologique de fugitifs, tout comme l'appât du gain peut amener à la trahison. Ce film donne l'impression de ne rien avoir oublié, et ce quiest une réussite pour un premier film semble bien sous-côte par le public.

JCG98
9
Écrit par

il y a 2 ans

1 j'aime

Queen & Slim
Théloma
7
Queen & Slim

Making murderers

Melina Matsoukas s’est fait connaître depuis une quinzaine d’années pour sa réalisation de clips musicaux. Avec Queen & Slim, elle réalise un premier film ambitieux quoique parfois maladroit dans...

Lire la critique

il y a 2 ans

25 j'aime

12

Queen & Slim
Mr_Purple
4
Queen & Slim

Tinder c'était mieux avant

Franchement y a même pas grand chose à dire de ce film à part s'étonner des réactions positives qu'il reçoit alors que c'est quand même un bon gros chewing-gum étasunien agréable à mâcher au début...

Lire la critique

il y a 2 ans

21 j'aime

2

Queen & Slim
Grifta
3
Queen & Slim

De belles images bien vides de sens

À en lire les retours, les critiques et la moyenne je me demande si on a vu le même film. Le public a-t-il toujours été aussi malléable, ou est-ce le produit de la "conscience sociale" montante de...

Lire la critique

il y a 2 ans

18 j'aime

27

Orange mécanique
JCG98
10

On ne ressort plus pareil de ce film.

Un monde britannique où l'ultra-violence fait rage, voilà l'univers dans lequel nous sommes plongé. Alex et ses "Droogies" participent activement à ce désastre social par des agressions, des viols,...

Lire la critique

il y a 8 ans

2 j'aime

Queen & Slim
JCG98
9
Queen & Slim

Queen & Slim : sous-côté

Ce film très esthétique montre sans cesses les penchants négatifs d'une chose d'apparence positive, comme les dérives d'une lutte où l'on ne cerne plus précisément l'ennemi, l'identification à des...

Lire la critique

il y a 2 ans

1 j'aime

Mother!
JCG98
1
Mother!

Une honte d'appeler ce film Mother.

Effarant et ennuyeux. Il n'y a que d’horrifique la prédominance de la notion de patriarcat dans ce film. En plus d'être très lent, le film ne mérite pas sa prétention au genre car seule règne une...

Lire la critique

il y a 4 ans

1 j'aime