Black Bonnie & Clyde

Avis sur Queen & Slim

Avatar alsacienparisien
Critique publiée par le

C'est l'histoire d'une cavale. C'est une histoire d'amour. C'est aussi une histoire politique. Queen & Slim, en plus, a beaucoup de gueule grâce à une esthétique qui accroche le regard. Pas très étonnant quand on découvre que la réalisatrice, Melina Matsoukas, porte à son actif les clips de Beyoncé. Ce road-movie à travers une Amérique épineuse m'a pris à la gorge dès les premiers instants avec une scène radicale, et ce, jusqu'à une fin tragiquement réussie. Malgré le fait que le thème du racisme devienne récurent et peu surprenant (Green Book, The Hate U Give, Si Beale Street pouvait parler), je suis tout de même sorti de la salle bousculé, remué par cette injustice dont témoigne le film. En effet, ce Bonnie & Clyde contemporain raconte comment un délit de faciès est devenu en phénomène de société, transformant deux amants d'un soir en fugitifs, ou en figures de la liberté. Le suspense, l'écho politique et la love story s'entremêlent avec une grande virtuosité, sans maladresses dans une atmosphère 70's léchée servie par une bande originale marquante. La lourdeur du propos n'empêche pas de très beaux moments de plénitude, laissant défiler des panoramas magnifiques et des scènes d'intimité volées. Mais le film ne serait rien sans la performance poignante de ce couple, incarné par Daniel Kaluuya et Jodie Turner-Smith, saisissants de vérité. Très franchement, cette ballade criminelle nous évade par son image, nous touche par ses belles émotions et nous questionne par son sujet. Pour ma part, je ne me suis pas ennuyé, j'y ai cru jusqu'au bout et j'y ai laissé du sel oculaire. Pas de doute, Queen & Slim fait parti de mes coups de coeur de l'année 2020.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 246 fois
2 apprécient

alsacienparisien a ajouté ce film à 1 liste Queen & Slim

Autres actions de alsacienparisien Queen & Slim