Les larmes coulent encore...

Avis sur Quelques minutes après minuit

Avatar Blue Harvest
Critique publiée par le

A Monster Call ou Quelque minutes après minuit est un film , americano-canado-anglo-espagnole réalisé par Juan Antonio Bayonna.

Bayonna sors en 2016 un film passer pour beaucoup inaperçu , un film que j’avais cependant remarquer, son trailer m’ayant donner envie à l’époque , mais ce n’est que récemment que je l’ai vu pour la première fois. Un film qui est maintenant Top 11 de mes films préféré. C’est le film qui m’a le plus fait pleurer de ma vie .

Pourtant….. C’est un film que je souhaiterais ne pas avoir dans le top 30 de mes films préféré, un film que j’aurais aimer ne pas avoir aimer plus que ça. J’aurais aimer que ce film ne me marque pas , que ce film ne me parle pas.

Je m’explique. A Monster Calls va raconter l’histoire de Conor O Malley que l’on va suivre dans son quotidien, quotidien dur dans lequel il vit depuis quelque temps. Depuis que sa mère est tombée malade. (Il ne prononce jamais le nom de la maladie, mais surement un cancer) En plus de ça Conor se fait Bullies à l’école et ça grand-mère … bah c’est Sigourney Weaver… ce qui veut dire qu’elle est froide et terrifiante.
Et un soir quelque minutes après minuit, L’arbre qu’il peut observer depuis sa fenêtre va se transformer en grand monstre doubler par Liam Neeson.

Il s’agit bien évidemment au premier abord de son imagination.
La créature va alors lui raconter 3 histoires (chaque histoire étant bien sur une leçon de vie) et une fois les 3 histoires racontée, il s’attend à ce que Connor lui raconte une 4ème histoire , l’histoire de Conor… son histoire à lui.

Voilà et de la on va suivre l’évolution de Conor après chaque histoire jusqu’à son dénouement la 4ème.

Ce film est bouleversant car tout ce film tourne autours de Felicity Jones la mère de Conor qui est malade et le fait que le jeune Conor doit apprendre des leçons avant tout autours de ça.
ce n’est pas un spoil des les première minutes du film tu sais que ça ne sera pas un Happy Ending

Pourquoi se film m’a fait pleurer (et quand je dis pleurer c’était vraiment un grand sanglot)
Parce que début 2016 j’ai perdu mon père, il était en mauvaise santé. Il on du le mettre dans le coma pour l’entuber sauf qui ne se réveillera jamais de ce coma et décèdera quelque temps plus tard. Ce fut une période très dur forcément. Et donc ce film à résonné avec moi. Et je vais aller plus en détail de pourquoi au-delà de juste perdre quelqu’un

Comme j’ai dit Conor va apprendre plusieurs leçon. il va apprendre à affronter la solitude , le courage, apprendre à aller de l’avant, à accepter la fatalité, Conor va apprendre tout ça il va apprendre à devoir accepter de laisser partir sa mère à faire son deuil.
Et au début je me dit oui ça va être ça la leçon de la 4ème histoire…. prévisible… oui…. mais non enfaite car si oui ça fait évidemment partie de la leçon il y a une autre leçon……. le fait de devoir accepter la souffrance et les sentiment humain.

Les gens autours de lui n’arrête pas de lui dire, on va essayer tel ou tel traitement ,t'inquiète pas ça va aller.
MAIS !
A un Moment Conor va admettre avoir souhaiter tout simplement que ça mère décède parce qu’au fond il a compris qu’elle ne s’en sortirait pas , il savait ça et à souhaiter que sa mère décède , cet idée fugace qui lui a traverser l’esprit car il avait compris la fatalité qui l’attendais et qu’il souffrait , cette situation était dur pour lui comme elle le serait pour tout le monde surtout un enfant. Et à force de souffrir il souhaite que sa mère meurt pour que toute cette souffrance s’arrête. Et c’est la que le film devient si puissant… Il va se détester d’avoir eux cette pensée… il va se détester et va devoir accepter non seulement tout ce que j’ai déjà cité mais accepter sa souffrance par dessus tout apprendre à vivre et à se pardonner à lui même.

Mon père fut dans le coma et pendant ce temps la j’ai compris pareil au fond de moi qu’il ne s’en sortirait pas je refusais de l’admettre mais je le savais…. Et cette idée que Conor a eu…. Elle m’a aussi traversé l’esprit…. Ce n’est qu’une idée, un ressenti fugace certes mais c’est un sentiment parmi tout ces sentiments que l’on ressent dans cette période de frustration et de confusion. Je ne me suis jamais pardonner d’avoir pensez ça

Et A Monster Calls traite de ce que j’ai vécu , les sentiments véhiculé dans le film sont d’une sincérité exemplaire, Bayonna ou le scénariste du film à clairement vécu une expérience similaire pour être aussi accurate.
Chaque émotion ressentie par Conor je les ai ressentie, chaque sentiment qui l’a traverser je l’ai vécu .

Et pourtant nous ça n’a durer qu’une courte période pour moi, Conor lui comme tout ceux dans son cas, ça dur depuis des mois je n’ose imaginé la difficulté que ça doit être.
La scène ou il se rende en voiture pendant la nuit a l’hôpital avec sa grand-mère pour aller voir la mère pareil je l’ai vécu… et c’est à ce moment que j’ai craquer .. que j’ai fondu en larmes le vécu et le fictionnel se sont entremêler dans l’échange qu’il ont eu dans la voiture ce fut déchirant à voir.

Et malgré la souffrance que m’a rappeler ce film … il m’a fait du bien … Car il m’a permis de me pardonner , de faire la paix avec moi même avec mes sentiments , il m’a permit d’aller de l’avant , ce film fut un Exutoire pour ce que je ressentais et après coup je me suis senti mieux après l’avoir vu.

C’est un film thérapeutique, un film très puissant à quiconque à vécu une expérience pareil, mais qui au-delà de ça est aussi très réussi, les performances sont excellente , mention au petit Lewis Macdougall qui est exceptionnel une des meilleure Child Performance que j’ai pu voir.
Le film est bien filmé les histoire contée par Liam Neeson sont très bonne avec une superbe animation.

C’est un film que je recommande pour ceux qui ont vécu quelque chose de similaire car même si au premier abord il peut vous rappeler de mauvais souvenir, il pourrait vous faire le plus grand bien après visionnage, puis au-delà de ça je pense que ce souvenir des mauvais moment comme ça , en soit c’est pas une mauvaise chose, je ne souhaite PAS ne jamais me souvenir de mon père ou de ce qui l’entoure , je préfère y pensez régulièrement que de ne jamais y penser.

Et le film je le recommande aussi à ceux qui n’ont jamais vécu ça , car ça reste un film très bien réalisé et un film qui pourrait réussir à vous toucher quand même de part la puissance de ces image, de ces acteurs et de son propos.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 59 fois
Aucun vote pour le moment

Blue Harvest a ajouté ce film à 9 listes Quelques minutes après minuit

Autres actions de Blue Harvest Quelques minutes après minuit