En fait, c'était le Maaaaaaaal depuis le début!

Avis sur [REC]²

Avatar James-Betaman
Critique publiée par le

[REC] était quand même ultra flippant, efficace et parfaitement géré. Bref, c’est un film culte.
Comme ce film était trop court (1h15), avec mon pote, on se faisait les deux à la suite, et ça nous faisait un énorme film d’horreur de 2h30 bien flippant. Les deux ensembles, ça nous faisait des après-midis terrifiants.
Sauf que cette fois, on s’est fait les deux séparément. Et là, c’est le choc. Comme pour le premier [REC], ce nouveau visionnage ne m’a plus vraiment fait peur (comme je connais le film maintenant), et c’était l’occasion de me pencher un peu plus sur l’histoire et sur la mise en scène.
Et là, c’est le drame.
[REC]2, c’est juste du grand n’importe quoi. Le film enchaîne tellement d’incohérences et part dans un délire tellement profond qu’au final, ça en devient ridicule.
Merde quoi ! Pourquoi une escouade de flic envoyé en renforts dans l’immeuble infecté se trimballe une grosse caméra alors qu’ils ont déjà leurs mini caméras sur leurs casques ? Je veux dire, avec un objet aussi gros, comment tu veux être efficace dans les moments urgent ? Autant dans le premier, la présence de la caméra était justifiée, mais là… rien !
Et puis y a cette histoire avec le curé et son putain de « sang originel ». Parce que oui, en fait, c’est pas un maladie, c’est le Maaaaaal avec un grand « M ». En fait, les gens, ils sont pas atteint d’une maladie qui leur donne la rage, nan, c’est le diable en personne qui veut envahir le monde ! Mais bien évidemment, il y a ce curé à la con, qui va tout faire pour stopper le Maaaaaal quitte à faire mourir une bonne dizaine de personnes parce que « le sort de l’humanité en dépend ! ».
Et pis y a aussi les gosses… ces p’tits gosses de dix-sept ans qui, par des souterrains, se sont incrustés dans l’immeuble. Ce qui m’exaspère, c’est qu’on a introduit ces personnages et qu’on ne sait même pas comment ils finissent. Genre, pouf, entre deux plans, ils disparaissent et ne font plus parti de l’histoire. Y en a un qui s’est fait posséder (oui, puisque le curé l’utilise pour parler à Satan), et les deux autres (la fille et l’autre mec), bah… disparus.
Et le truc, c’est qu’avec cet enchaînement de débilités, les rares fois où j’ai eu (légèrement) peur, c’est à cause des jumpscares. Alors oui, y avait quelques bonnes idées, genre reprendre les mêmes passages que les premiers et les modifier en nous faisant croire que ça va se passer comme dans le premier. Ou encore, cette histoire de micro-caméra sur les casques qui permettent de rendre certains passages efficaces (genre le flic qui se retrouve coincé et qui se tire une balle devant le miroir où encore dans les lieux étroits).
Donc voilà, [REC]2, quand j’avais quatorze ans et que j’avais pas le recul nécessaire, ça me faisait peur. Maintenant, je trouve ça carrément ridicule tellement ça part trop dans le délire sataniste à coup d’exorcismes et de possession. Et puis y a ce retournement de situation final juste… con. Genre, avec le rire du diable et le coup de « au fond, je n’ai pas besoin de toi » avec cette voix maléfique… et pis, mon pote à côté qui me dit qu’il trouve ça réaliste. Donc non, [REC]2, c’est pas bien.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 127 fois
Aucun vote pour le moment

James-Betaman a ajouté ce film à 2 listes [REC]²

Autres actions de James-Betaman [REC]²