La mort à la mer

Avis sur [REC] 4 : Apocalypse

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

À lire les titres, on dirait que les deux créateurs de cette franchise ont d'abord penser à ça avant d'écrire leurs histoires qui, en fait, n'ont rien à voir ni avec la genèse ni avec l'apocalypse... C'est triste.

Ce quatrième volet clôt la saga (pour l'instant?) de manière très décevante. Le huis-clos sur le bateau, ç'aurait été une bonne idée pour un épisode de "Resident Evil" qui se veut plus décomplexé au niveau de la narration. "Rec" qui se veut plus sérieux, fonctionne donc moins bien dans cet environnement, ou tout du moins par rapport à la manière dont c'est amené. Surtout que cet épisode se veut nettement moins drôle que le précédent (ce qui aurait pu sauver pas mal de maladresses).

On s'ennuie ferme, parce que ça met vraiment longtemps avant qu'il ne se passe quelque chose. Les personnages sont mal construits, les réactions sont vraiment décevantes (des militaires qui n'osent pas tirer sur l'ennemi ou qui ne savent pas quoi faire de leur arme, c'est vraiment décevant). Si bien qu'on assiste au massacre inévitable sauf qu'on ne se prend jamais d'émoi, puisque tout se passe comme s'ils devaient mourir sans avoir une seule chancde de lutter. Enleverz la possibilité de survivre, c'est enlever la possibilité d'identification, et cela s'apparente à du misérabilisme. On n'en est pas encore là, heureusement, mais c'est bien parce que l'auteur n'en rajoute pas une couche, et que les personnages secondaires disparaissent sans laisser de trace, en un quelques plans... Pas vraiment d'intrigue non plus, juste quelques rebondissements ridicules sur la fin ; et puis une exploitation assez pauvre du lieu (en plus des personnages).

La mise en scène est encore plus décevante que dans le précédent volet ; Jaume Balaguero ne sait filmer qu'en tremblotant sa caméra et l'on ne compte plus les plans inutiles dans son découpage (combien de plans pour montrer ce trou derrière Angela ?) ; l'action est souvent illisible. Il reste quelques zombies avec une bonne gueule, mais bon, comme ils courent vite. Une scène démontrant de manière flagrante l'incapacitié du réalisatuer à filmer l'action : lorsque le traître s'attaque au geek par derrière, le plan est clairement coupé de quelques images pour faire croire à un impact... sans doute qu'à cause de l'angle de vue, en laissant le plan entier, on aurait pu voir que le coup n'était pas réellement porté... Les acteurs, quant à eux, font l'affaire, le chef des scientifiques est le plus cool, Angela est toujours aussi mignonne, mais il faut bien admettre que personne ne sort vraiment du lot.

Bref, "Rec 4 : Apocalipsis" enneui par son manque d'histoire et par sa mise en scène chaotique. Il reste quelques idées ici et là qui s'avèrent correctes (juste l'idée d'avoir des zombies dans des couloirs aussi exigus) mais rien de vraiment mémorable tant c'est pauvrement exploité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 480 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Fatpooper [REC] 4 : Apocalypse