Affiche Rabbit Hole

Critiques de Rabbit Hole

Film de (2010)

L'émotion n'était pas au rendez-vous

Une réalisation soignée , des prises de vue lumineuses, une belle interprétation pour traiter d'un thème douloureux entre tous : le deuil d'un enfant, mais alors pourquoi suis-je restée sur la touche, ne ressentant pas l'émotion qu'une telle histoire aurait dû susciter? Peut-être justement parce-que John Cameron Mitchell, bien loin et on s'en réjouit, du burlesque, cru et totalement... Lire la critique de Rabbit Hole

12 8
Avatar Aurea
5
Aurea ·

Un drame intimiste émouvant et dénué de pathos

Sur un sujet très dur, John Cameron Mitchell nous livre un film étonnamment exempt de tout patho. Pourquoi « étonnamment » ? Car souvent dans ce genre de film, on en profite pour rajouter de multiples couches afin de forcer le spectateur à pleurer. Rabbit Hole n'est pas de ce type. Il s'attache avant tout à livrer une vision dénuée d'artifice du drame que vivent Becca et Howie. Pas de... Lire l'avis à propos de Rabbit Hole

9
Avatar Marvelll
7
Marvelll ·

Le pardon est salvateur.

16 nominations, dont une aux Oscars pour Nicole Kidman pour celui de la meilleure actrice, un sacré palmarès, même si finalement aucun prix n'aura été remporté, mais qui néanmoins poussait notre attention vers ce film singulier sur la perte d'un enfant. Becca (Nicole Kidman) et Howie (Aaron Eckhart) ont perdu leur enfant de 4 ans, Arthur, et huit mois après son décès ils continuent toujours à en... Lire la critique de Rabbit Hole

6 1
Avatar SlashersHouse
7
SlashersHouse ·

Ne pas suivre le lapin noir

Le film raconte l'histoire d'un couple qui tente de se remettre du deuil de leur enfant huit mois après la tragédie. A leur manière, assez solitaire, ils vont tenter de trouver la paix et aller de l'avant quitte à se blesser eux-mêmes. Sur un fond de nature fleurie, le scénario se centre sur les émotions des deux personnages principaux interprétés par Nicole Kidman et Aaron Eckhart. Lui, avec... Lire la critique de Rabbit Hole

9 4
Avatar EvyNadler
6
EvyNadler ·

Critique de Rabbit Hole par cloneweb

Je ne devrais pas aller voir de drame au cinéma. J'évite déjà les drames français parce qu'ils sont souvent mal joués en plus d'être pénibles mais de temps en temps, je laisse leur chance aux drames américains. Rabbit Hole en fait partie. Si je suis allé voir le film, outre pour pouvoir vous en parler avant sa sortie, c'est en partie pour son casting. Après tout, un couple formé de Aaron Eckhart... Lire la critique de Rabbit Hole

4 4
Avatar cloneweb
5
cloneweb ·

Mortelle élégance.

Sujet casse gueule par excellence,qui peut donner des films répugnants et tire larmes,la mort est souvent traitée de facon manichéenne.Tout ceci dans le but de nous guider vers un torrent d'émotions factices ou la notion d'analyse et de compréhension est prohibée au profit du spectaculaire.Celui ci évite tous ces écceuils et nous livre quelque chose de profondemment émouvant grace à une mise à... Lire la critique de Rabbit Hole

3 3
Avatar Sabri Collignon
7
Sabri Collignon ·

Critique de Rabbit Hole par Neena

4 heures du matin. Je ne dors toujours pas. Alors, voilà, je regarde "Rabbit Hole". DVD emprunté à une amie, qui m'a dit de le voir à tout prix, moi qui aime tant les drames, Nicole Kidman, et surtout Nicole Kidman dans des rôles dramatiques. Je connais à peine l'histoire. Je sais juste que les deux acteurs principaux ont ce charisme, cette prestance que j'aime tant dans les films de ce... Lire l'avis à propos de Rabbit Hole

3
Avatar Neena
8
Neena ·

Le réalisateur provoquant de "Shortbus" s'éssaie au drame intimiste et le fait plutôt bien.

John Cameron Mitchell délaisse l'univers décalé et provoquant de ses précédents films pour s'attaquer au drame intimiste très prisé par les Oscars. Alors que l'on pouvait redouter un pensum chiant et tristounet, le metteur en scène de "Shortbus" parvient à livrer une réflexion intéressante et touchante (même si peu originale) sur le deuil et la difficulté de se reconstruire, ne prétendant jamais... Lire la critique de Rabbit Hole

3 1
Avatar Gand-Alf
7
Gand-Alf ·

Does it ever go away ?

Avec une certaine appréhension, j'ai visionné récemment Rabbit Hole du réalisateur John Cameron Mitchell, responsable du navrant Shortbus. Ma méfiance était importante et due au mauvais souvenir de son précédent métrage et à la présence d'une Nicole Kidman qui accumule ces dernières années autant de mauvais choix de carrière que pour d'opérations de chirurgie esthétique. Mais celle-ci (ma... Lire la critique de Rabbit Hole

3
Avatar Ƭhomas Ƥérillon (LBDM)
8
Ƭhomas Ƥérillon (LBDM) ·

Touchant sans être larmoyant

Rabbit Hole débute par une scène d'ouverture dans laquelle Nicole Kidman cultive son jardin. Elle sème et reconstruit, jusqu'à ce qu'une voisine un peu sans-gêne visiblement, vienne piétiner un plant. "Plus rien ne sera jamais agréable". La mort d'un enfant est une chose atroce et le parcours des parents pour l'endurer est une démarche très délicate à raconter. Dans ce film, cette narration se... Lire l'avis à propos de Rabbit Hole

3 2
Avatar Before-Sunrise
7
Before-Sunrise ·