Une fée verte à l'épreuve des flammes

Avis sur Radioactive

Avatar Behind_the_Mask
Critique publiée par le

Radioactive pourrait être finalement résumé à la danse de la flamme exécutée par une Loie Fuller habitée, totalement abandonnée à son énergie, dans les premières minutes de l'oeuvre.

Car Marie Curie y est tout d'abord caractérisée par le feu de son tempérament et de son caractère. Par son esprit fier et indépendant, tourné à corps perdu vers la science et ses recherches. Caractère entier qui lui jouera plus d'une fois des tours devant ses pairs. Avant de faire la connaissance de son futur époux. Relation mettant un peu plus encore en lumière les contradictions du personnage, de cet esprit si singulier et hors du commun.

Un feu arrogant et ambitieux anime Marie, dessinée comme en totale rupture avec son environnement, avec cette société corsetée qui lui pèse, mais aussi en parfaite osmose avec son binôme, en quête d'émancipation.

Marie Curie irradie littéralement dans Radioactive, allant au delà même de son histoire et de son destin en traitant de sa science et de son utilisation, de ses malheureux dommages collatéraux et de ses dangereuses dérives marquées par les flammes de l'histoire contemporaine. Tout comme il parvient à restituer certains dilemmes moraux marquant la vie de la scientifique.

Je ne doute pas un seul instant que les intégristes tireront une sacrée gueule devant le film, surtout au vu de certains raccourcis accomplis par Marjane Satrapi et son scénariste Jack Thorne. Sauf qu'ils oublient (ou ne savent pas, tout simplement), que Radioactive, s'il épouse les reliefs habituels, parfois mécaniques, du biopic, est d'abord un roman graphique, dont le film essaie d'émuler quelques légers gimmicks et fulgurances enflammées.

Des fulgurances graphiques parfois funèbres, comme cette séquence de rêve, ou encore ces projections dans le feu de catastrophes historiques rendues possibles par les avancées scientifiques de Marie. Des fulgurances qui, elles aussi, irradient un film parfois un peu vissé sur les rails de son classicisme mais qui a un grand mérite : faire évoluer un personnage complexe, intéressant et fascinant, tout en rappelant certains aspects de sa figure féminine un peu moins connus.

En la rendant actuelle, comme lorsqu'elle et sa vie privée sont livrées en pâture aux médias. Faisant réfléchir sur le fait que le sensationnalisme n'a pas attendu l'ère des réseaux sociaux et de l'information flash pour nuire à ses victimes et s'adresser à la lie de la population.

Radioactive est donc tout cela : convaincant, foisonnant, intéressant, marqué par une réalisatrice qui continue, par instants, ce qu'elle avait développé avec un film comme The Voices, tout en livrant un portrait des plus classiques de sa figure de proue.

Behind_the_Mask, science sans conscience...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 441 fois
13 apprécient

Behind_the_Mask a ajouté ce film à 2 listes Radioactive

Autres actions de Behind_the_Mask Radioactive