👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Pour un film qui s’appelle Radioactivity on s’attend à ce qu’il parle un tout petit peu de science, mais non.

Du Polonium - qui tient son nom de la Pologne et dont l’histoire est vraiment badass - mais non.

Alors peut être une aparté sur Pierre Curie ? Non plus.

Très bien alors parlons de Marie Curie.
Son enfance ? Non.

Ses découvertes qui ont changer le monde ? Nan.

La relation entre Pierre et Marie sans doute ? Nan.

Oh alors sur la radioactivité elle-même ? Non.

Radioactivité est un film sur la condition de la femme. Sauf qu’il est un peu trop facile de faire un film sur une femme qui réinventa la science en mettant en avant le fait qu’il est difficile pour une femme de réinventer quoi que ce soit. Faussement féministe et ironiquement sans élan, ce film relate un peu la vie de la scientifique doublement nobélisé et propose une vision sans saveur d’une époque pourtant richissime de découvertes.

SOFTWALKER
4
Écrit par

il y a 2 ans

10 j'aime

Radioactive
Fêtons_le_cinéma
5
Radioactive

Noyaux instables

Radioactive ose esthétiser le biopic, irradier en quelque sorte le biographique d’une inventivité formelle composée de filtres colorés, de plans étrangement cadrés, d’une musique mi classique mi...

Lire la critique

il y a 2 ans

18 j'aime

2

Radioactive
xlr8
8
Radioactive

Wonder Woman

Radioactive est estampillé Biopic. Mais cela est réducteur et risque de décevoir beaucoup de monde... Car derrière le terme "Biopic", on attend souvent soit une description encyclopédique des...

Lire la critique

il y a 2 ans

16 j'aime

1

Radioactive
Troetuos
6
Radioactive

Tellement dommage..

Je m'attendais à tellement plus d'un film sur Marie Curie que j'en suis déçu. Le film n'est pas mauvais loin de là, je l'ai même trouvé très bien : des plans très intéressants, une Rosamund Pike qui...

Lire la critique

il y a 2 ans

15 j'aime

5

Parasite
SOFTWALKER
9
Parasite

Syngué Sabour

Le premier acte dure une heure. Un acte I atrocement long, mais posant des bases qui semblent solides, des personnages assez bien définis bien qu'un peu interchangeables, et un discours sur la quête...

Lire la critique

il y a 3 ans

4 j'aime

Les Misérables
SOFTWALKER
8

Le dernier jour d'un condamné

Les Misérables, c'est nous. Les oubliés, les minorités. De Victor Hugo à aujourd'hui, rien, rien ne s'est passé comme prévu. Il m'est pourtant difficile de me sentir légitime d'écrire une critique...

Lire la critique

il y a 2 ans

2 j'aime

Swiss Army Man
SOFTWALKER
8

Exquise Exquis

Swiss Army Man a traversé l'année 2016 en collectionnant les prix mais surtout en sidérant public et critique à chaque présentation. Swiss Army Man est bien à la hauteur de sa réputation barjo...

Lire la critique

il y a 3 ans

2 j'aime