👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Parce que de temps à autre, un film dénué de scénariste à son bord, ça fait du bien par où ça passe, j’ai donc jeté mon dévolu sur Rampage : hors de contrôle et le brillantissime The Rock (et ses muscles surnuméraires).

Bon, en vrai, j’aime bien Dwayne Johnson. Ce n’est sûrement pas l’acteur du siècle, mais il a un capital sympathie aussi balèze que ses bras et on sent que le gars s’éclate dans ce qu’il fait, même si c’est nanardesque à souhait. Donc, je ne dirais pas grand-chose sur sa prestation qui est à la hauteur de toutes celles que j’ai pu voir auparavant (Le Roi Scorpion, San Andrea, Skyscraper…).

D’autant plus qu’hormis la nana qui le suit partout (scientifique et braqueuse à ses heures perdues) qui est sûrement la seule à se prendre au sérieux dans le tas, tous les autres forcent le trait pied au plancher. Mention spéciale au duo de méchants qui nous rejoue la partition de Minus et Cortex, mais version humaine.

Pour la faire courte, on pourrait résumer le film comme suit : une multinationale entame des recherches génétiques dans le but de créer la super arme de destruction massive basée sur les portions d’ADN les plus badass du règne animal. Manque de bol, alors qu’on rapatrie les échantillons fonctionnels à la maison, la Poste éparpille les colis et l’arme se répand au petit bonheur la chance sur la planè... aux Etats-Unis, infectant au passage le meilleur pote de Dwayne Johnson : un gorille albinos à l’humour digne d’un adolescent de 16 ans.

Vous la sentez venir la montagne d’incohérences qui, si on était sérieux cinq minutes, flanquerait tout le scénar par terre ? Rassurez-vous, ce film n’est pas sérieux pour deux sous donc vous pouvez respirer (ouf !).

On passera donc sur cet ADN de souris épineuse égyptienne capable de fusionner avec celui d’un alligator (le loup et le gorille encore, on reste dans du mammifère donc y’a moyen de moyenner). On passera également sur le fait que le loup est plus grand que le gorille au final. Sur le fait qu’un seul alligator soit touché par le gaz chargé en virus alors que la capsule tombe au milieu du bayou (où il doit y avoir douze alligators au centimètre carré…). Sur le fait que le loup survive à un double-coup de pales d’hélicoptère. Sur le fait que les trois bestioles détruisent des chars d’assaut une patte attachée dans le dos, mais qu’ils galèrent à défoncer une antenne radio. Etc.

Je glisserai personnellement sur l’humour rase-bitume et grossier qui ne fait rire que Dwayne Johnson et son copain poilu.

En fait, je pense que le seul truc à garder en tête, c’est que l’alligator est méchamment classieux.

Voilà.

NicodemusLily
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Je suis ton père et cie et Zyeutés en 2019

il y a 3 ans

1 j'aime

Rampage - Hors de contrôle
Behind_the_Mask
6

Man vs Wild : ou quand The Rock avoue ses penchants zoophiles

La dernière confrontation entre The Rock et Dame Nature, c'était dans San Andreas. Dwayne triomphait des éléments, se rabibochait avec son ex, se rapprochait de sa fille et affirmait la solidité de...

Lire la critique

il y a 4 ans

46 j'aime

5

Rampage - Hors de contrôle
HITMAN
6

George, c'est OK mon pote !

Ce film catastrophe avec le Bankable Dwayne Johnson (Le Roi scorpion, Skyscraper), fait la nique au prochain Godzilla vs. Kong, car il met en scène trois animaux transformés en montres géants suite à...

Lire la critique

il y a 4 ans

15 j'aime

7

Rampage - Hors de contrôle
LeTigre
7

Du King Kong VS Godzilla ?

Comme on peut le deviner en regardant l’affiche, Rampage-Hors de contrôle est une superbe production démentielle, de genre catastrophe, dans laquelle trois bêtes génétiquement modifiées sont...

Lire la critique

il y a 4 ans

14 j'aime

13

New York, Unité Spéciale
NicodemusLily
7

Ma deuxième partie de soirée fétiche

New York : Unité Spéciale, c'est une série que j'ai découvert un peu par hasard. Toujours diffusés en deuxième partie de soirée compte tenu des sujets traités, toujours diffusés dans le désordre le...

Lire la critique

il y a 8 ans

12 j'aime

5

La Reine des Neiges
NicodemusLily
1

Mince, c'est Noël ! Il faut faire un film !

La Reine des Neiges, mon dernier grand traumatisme Disney. J'avais espéré - au vue de la bande-annonce - être à nouveau transportée dans le monde féérique de la souris parlante... mais c'est un...

Lire la critique

il y a 8 ans

11 j'aime

9

Le Miroir d'ambre
NicodemusLily
4

Mondial moquette chez les parallélépipèdes rectangles

Enfin ! J’ai enfin fini de lire la trilogie de Philip Pullman : A la Croisée des Mondes. Ca n’a pas été de tout repos. En effet, passée la déception du tome 2 qui glissait de manière flagrante vers...

Lire la critique

il y a 7 ans

10 j'aime

9