"Le mets le plus médiocre a sans doute plus de valeur que la critique qui le dénonce comme tel".

Avis sur Ratatouille

Avatar Zolty
Critique publiée par le

Je voulais commencer cette critique avec le speech de fin d'Anton Ego qui me donne des frissons et qui prend tellement sons sens sur un site de critique :

À bien des égards, la tâche du critique est aisée. Nous ne risquons pas grand-choses, et pourtant, nous jouissons d ’une position de supériorité par rapport à ceux qui se soumettent avec leur travail, à notre jugement. Nous nous épanouissons dans la critique négative plaisante à écrire et à lire. Mais l’amère vérité, qu’il nous faut bien regarder en face, c’est que dans le grand ordre des choses, le mets le plus médiocre a sans doute plus de valeur que la critique qui le dénonce comme tel. Il est pourtant des circonstances où le critique prend un vrai risque : c’est lorsqu’il découvre et défend l’innovation. Le monde est souvent malveillant à l’encontre des nouveaux talents et de la création.

Et je pense que tout le monde devrait avoir cela à l'esprit quand il critique quelque chose, même le film le plus mauvais aura toujours plus de valeur que notre critique qui le désigne comme tel. Car la critique négative est facile mais la défense d'idées nouvelles est difficile.

Et même sans ce speech le film mérite ses 10 étoiles, le film est beau et nous plonge dans un Paris réaliste et extrêmement beau (un peu trop propre et cliché français mais c'est très "bienveillant"); on a presque envie de redécouvrir notre capitale. La musique est excellente, je n'imagine pas un meilleur choix, les paroles, l'ambiance bistrot, tout y est. Aucun personnage relou à l'horizon, tous apportent quelque chose même les plus secondaires. Le perso de Rémy est parfaitement animé (la VF est très bien aussi), Colette n'est pas le cliché de la femme forte habituel mais a un côté tendre et à l'écoute (seule petit regret : elle tombe encore amoureuse passage obligé dans un Disney/Pixar), Linguini est gaffeur mais pas exaspérant il a également sa personnalité et ne s'écrase pas à chaque fois. Mention spéciale au perso d'Auguste Gusteau qui fait beaucoup penser à Paul Bocuse. L'histoire du film est originale, on ne s'ennuie pas et j'adore les multiples développements qui se suivent, les relations Collette / Linguini et Rémy / Linguini sont lentement développées et ils ne deviennent pas fusionnels du jour au lendemain, on ne voit pas venir que Linguini soit le fils de Gusteau et on ne voit pas venir non plus le côté si attachant d'Anton Ego (qui est mon perso préféré).

Bref un film vraiment bienveillant et qui possède une morale sur la critique et la cuisine (tout le monde peut cuisinier, ou du moins il est possible de touver n'importe où un grand chef comme dirait Anton Ego) très peu ordinaire et que j'apprécie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 254 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Zolty Ratatouille