L'Utopie Numérique - Chapitre II

Avis sur Ready Player One

Avatar Calme Ignition
Critique publiée par le

Quelques années ont passées depuis la précédente chronique au titre similaire, puisqu'il s'agissait de Tron Legacy. Parler d'héritier spirituel serait quelque peu exagéré, le rêve numérique changeant avec son temps; néanmoins cette fascination pour les mondes virtuels persiste.
Si, du temps de Tron, le corps se dématérialisait entièrement pour se glisser dans la simulation informatique, où s'il s'endormait du temps de Matrix, l'époque est désormais aux bien réels Occulus Rift et autres HTC Vibe; casques de réalité virtuelle, propulsant esprit et physique dans le jeu-vidéo.Cette tendance, Ready Player One l'a pousse à son paroxysme, et présente non-seulement un univers virtuel globalisé (comblant un futur gris et sinistre) mais également un monde truffé de ce que le filme célèbre: les Easter Egg.
Coïncidence ou non que le long-métrage de Steven Spielberg sorte la semaine de Pâques, ces Easter Egg disséminés évoquent quarante années de culture pop ; références, hommages et clins d'œil aux grands classiques culturels du jeu-vidéo, mais également du cinéma, des comics, séries … etc etc.

En liste non-exhaustive, nous pouvons retrouver les apparitions de Superman, Gundam, Godzilla, King Kong, Shining, Overwatch, Mortal Kombat, Retour vers le Futur, Street Fighter, Le Géant de Fer, Terminator, Halo, Gears of War, Star Trek, Tron, Batman, Starcraft ….…et nuls doutes que bien d'autres Easter Egg se cachent encore dans le long-métrage.

Cet immense, et sincère, hommage à une culture si souvent caricaturée est la grande force de Ready Player One. D'autant plus à l'aune de nombreux films ayant précédemment tenté de se revendiquer "geek" à coups de références maladroites, ou pires, de clichés blessants #thebigbangtheory
Le fond du scénario "monde réel" se révèle en revanche plus classique, convenu. Il se cimente toutefois d'un bon rythme, et de personnages attachants malgré le cliché de certains antagonistes.

Enfin, si cela tombe sous le sens pour une œuvre centrée sur un monde virtuel, la direction artistique est de très bonne facture, agrémentée par une ambiance sonore flamboyante parsemée (elle aussi) d'Easter Egg musicaux.

VERDICT:
Scénario: 3,5/5
Ambiance visuelle: 5/5
Musique: 4,5/5
Jeu d'acteurs: 4/5

Fort de ses nombreuses qualités visuelles et musicales, de son rythme exemplaire et de son prodigieux hommage à la culture pop, Ready Player One se présente comme l'un des meilleurs, si ce n'est le meilleur cru de ce printemps 2018.

Lien vers le site de chroniques

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 136 fois
3 apprécient

Calme Ignition a ajouté ce film à 1 liste Ready Player One

Autres actions de Calme Ignition Ready Player One