Distrayant

Avis sur Ready Player One

Avatar Oriane
Critique publiée par le

Ca commence avec une idée sympa à explorer mais déjà vue : une sorte de MMORPG très réaliste où les gens se connectent avec un casque VR, bref un aboutissement de tous les nouveaux trucs qu'on a maintenant... Evidemment les gens restent de plus en plus dans ce monde et s'éloignent de la réalité.

Puis un certain Halliday, dont le charisme et le jeu d'acteur feraient presque pâlir Tommy Wiseau, a inventé ce système, appelé OASIS, donc c'est un génie, aussi acclamé que Steve Jobs, etc, puis il meurt et décide de laisser quelques easter eggs dans l'OASIS, et celui qui trouvera tout sera héritier de l'entreprise, en mode Willy Wonka donc.

Et c'est parti pour deux heures de références de partout, plus pour réjouir les gens avec peu de culture qui vont être trop fiers de connaître quelques références qu'autre chose, mais bon on explique quand même les références pour ceux qui seraient perdus (t'as vu y a la moto d'Akira ici) et on s'auto-référence parce qu'on a quand même fait des films trop connus (Jurassic Park), mais bon on laisse tout de même quelques références inexpliquées pour que les hipsters puissent se la péter à la sortie du cinéma (tu vois quand il a parlé de Rosebud j'ai tout de suite su que ça venait de Citizen Kane parce que j'ai trop de la culture tu vois).

Ensuite ça parle un peu de culture geek mais j'ai l'impression que les geeks de l'équipe étaient un peu comme les employés de IOI dans le film : ils s'y connaissent mais personne ne les écoute donc au final on a un scénario bancal. Déjà on commence avec une définition pas très juste d'easter egg mais passons. J'aimerais parler de ce qui m'a le plus choquée : les étapes de découverte des clés. Sérieusement.

Etape 1 : Cela fait 5 ans que Halliday est mort et 5 ans que les gens cherchent à gagner la course impossible, régulièrement. Et PERSONNE n'a pensé à faire un truc différent, comme la faire à l'envers ? Je ne suis pas la plus grande gameuse qui soit, mais sur n'importe quel jeu de course, au bout d'un moment je finis toujours par faire la piste à l'envers ou une débilité du genre... Et j'imagine que c'est pareil pour pas mal de joueurs.
Mais si encore ce n'était que ça. Mais non, les joueurs avaient en plus un indice gros comme une maison dans une vidéo laissée par Halliday, à la disposition de tout le monde, que le héros a d'ailleurs déjà vu des dizaines de fois. Connaissant les fanbases et le nombre de trucs hallucinants que les fans peuvent trouver/inventer sur la base de la chose la plus random possible, je peux vous dire qu'en réalité, la solution aurait été trouvée en même pas une journée.

Etape 2 : Bon, les héros comprennent assez vite que la clé est Karen, alias Kira (hé non ce n'est pas une référence à Death Note pour le coup). Et Halliday dit dès le début qu'ils avaient rendez-vous au cinéma. Alors pourquoi Wade et Samantha cherchent-ils la clé dans une boîte de nuit ? Clairement juste pour rallonger le scénario faute d'idées, mais bien ridicule...

Etape 3 : Pour obtenir la dernière clé, le joueur doit jouer à un jeu d'arcade. Simple mais on ne sait pas duquel il s'agit, donc il faut tout essayer... Puis une geek de IOI a une illumination : puisque le thème de cette chasse est les easter eggs, le jeu doit être celui qui a instauré le premier easter egg, donc Adventure ! Et ses collègues essayent donc de... gagner, au lieu d'essayer d'avoir le fameux easter egg. Et quand le héros comprend, la geek de IOI est décontenancée.

Au moment de signer le papier afin de diriger l'entreprise, Wade refuse car ce n'est pas ce que Halliday voulait, et il a raison car c'était un test. Mais du coup les deux heures passées à lutter contre Nolan ont été inutiles car Nolan n'aurait rien obtenu s'il avait gagné.

Au final le héros se retrouve face à Halliday, enfin son fantôme, enfin un avatar, enfin on sait pas trop parce que quand on lui demande il dit « au revoir » et repart. Wade a la possibilité d'arrêter l'OASIS mais ne le fait pas alors que clairement ça pose des soucis, mais bon s'amuser c'est la priorité.

Puis on lui fait signer les papiers pour être propriétaire de l'entreprise, qui du coup a très bien fonctionné pendant 5 ans, et il décide de partager et co-diriger avec ses amis, ce qui est une grosse bêtise dans beaucoup de cas, tout le monde le sait. Ah puis il signe le papier, totalement identique au précédent qu'il avait refusé, parce que cette fois Halliday n'est pas là pour le juger. On apprend que Halliday s'en est voulu de s'être éloigné d'Ogsen mais on ne comprend pas pourquoi dans ce cas, l'entreprise ne lui a pas été léguée.

On finit avec une belle morale « la réalité c'est la seule chose qui est réelle ».

Pour parler un peu du reste : histoire d'amour prévisible avec Wade un peu trop accro (il se déclare amoureux alors qu'ils ont échangé quelques phrases ici et là et se sont rencontrés 2 ou 3 fois). On devine à 8765456 kilomètres que Aech est une femme (« c'est mon meilleur ami mais je ne l'ai jamais rencontré », + la voix modifiée, et un dialogue révélateur si on avait pas encore compris « ça pourrait être un mec qui s'appelle Chuck et qui vit chez sa mère »).

Allez, des choses positives pour finir ? Oui parce que j'ai quand même mis un 6 donc il faudrait justifier ça.
- On ne s'ennuie pas, ça reste un blockbuster correct.
- Il faut avouer que c'est très joli.
- J'ai bien aimé la scène de Shining, pourtant je n'aime pas Shining... Comme quoi.

Finalement ça se laisse regarder mais faire un film sur l'univers du jeu vidéo ou qui le référence est compliqué... J'ai beaucoup plus apprécié Wreck-it Ralph par exemple.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 145 fois
Aucun vote pour le moment

Oriane a ajouté ce film à 4 listes Ready Player One

Autres actions de Oriane Ready Player One