L'arroseur arrosé

Avis sur Reefer Madness

Avatar Gonzo Bizarroïde
Critique publiée par le

Voila une comédie musicale très bien produite, comme les américains savent le faire. De bons acteurs qui savent chanter et danser en rythme (ça n'existe pas en France et ça me rend un peu jaloux) dans des décors volontairement kitch, travaillés avec soin, des costumes parfaits et des lumières exagérément léchées. Des chansons bien rythmées s'enchaînent sans temps mort sur des chorégraphies inventives.
Un message gentiment subversif qui se moque outrageusement de la propagande anti cannabis et donc promeut en creux une vision libérée de la fumette.
Bref ça a l'air super, le genre digne héritier du Rocky Horror Picture Show.

Sauf qu'au bout de 30 min j'ai commencé à m'ennuyer ferme, j'ai rédigé cette bafouille et j'ai coupé avant la fin. S'il se passe des trucs sensas dans le dernier quart d'heure, je les ai ratés.
Pourquoi est-ce chiant ? Sans doute parce que le message a 30 ans de retard. Ça fait longtemps que l'Amérique et le monde ont dédiabolisé Marie-Jeanne. Et la porte ouverte est enfoncée au bélier des les premières minutes , puis à nouveau en boucle fermée, pendant une plombe. Le film de propagande d'origine est ridiculisé dès la première scène et par la suite, chaque minute, si bien qu'on a vite la sensation d'avoir vu tout ce qu'il y a à voir. On n'a pas l'impression que ça ira plus loin que la dénonciation d'un obscurantisme déjà oublié. Tiens, moi aussi je me répète. C'est contagieux.
Pas une allusion aux évolutions plus récentes du débat (l'etat de guerre civile du Mexique, la popularisation d'autres drogues artificielles, la culture autorisée pour raison médicale) Ou alors dans le dernier quart d'heure, mais je n'ai pas eu la patience de m'en assurer.

Peut être à revoir dans un état second, mais pas défoncé alors, plutôt bourré pour mieux communier avec une troupe qui s'amuse visiblement beaucoup, très professionnellement, à l'Américaine.
C'est ça aussi qui me gène : le show est tellement calibré qu'il ne dégage rien de la fraîcheur ou de la liberté qu'il semble prôner et qu'avaient les œuvres du même genre à l'époque les hippies (hair, ou le Rocky horror....)
Bref, je pourrais ressortir à propos de ce film tout le bien et le mal, autant dire tout le manichéisme, qu'on connait des USA en général et en particulier d'Hollywood, qui est peut être au final l'objet réel de cette caricature.
N'empêche qu'au moins ils bossent à Hollywood. Malgré leur consommation effrénée de THC, c'est pas des glandeurs. Ça vaut bien quelques points.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 287 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Gonzo Bizarroïde Reefer Madness