Splendide froideur

Avis sur Renaissance

Avatar Tesu
Critique publiée par le

Cristal du long métrage à Annecy en 2006, les premières images de Renaissance promettent un projet singulier, au moins dans sa forme.

Produit au sein d’Attitude Studio (studio d’animation français qui n’existe plus aujourd'hui et qui travailla essentiellement pour le jeu vidéo mais également sur la série télé Skyland), le film dispose en effet d’une identité visuelle ambitieuse avec sa bichromie noir et blanc et ce mélange d’animation 3d et de motion capture (la spécialité du studio). Pourtant pas fan de ce style d’animation, le résultat est reconnaissons-le convaincant. Le choix du noir et blanc sied plutôt bien à l’univers dépeint et on sent que le réalisateur et l’équipe technique se sont fait plaisir, notamment sur des jeux de lumières ou de reflets très réussis.

Mais le véritable atout du film tient à ses décors d’un Paris futuriste, mélangeant monuments historiques, architecture actuelle (immeubles typiques parisiens) et éléments futuristes pour un rendu du plus bel effet. Même si on aurait souhaité en voir encore plus, cette vision du futur de la capitale pourrait justifier à elle seule le visionnage du long métrage.

Malheureusement l’histoire et surtout la narration ne sont pas du tout à la hauteur de l’ambition affichée visuellement. Le thriller futuriste servi ici se révèle relativement convenu et les personnages principaux, bien trop caricaturaux et peu crédibles, indiffèrent. De plus avec ces dialogues souvent insipides l’ensemble sonne faux. Quel dommage de ne pas avoir approfondi cette ambiance voulue en référence aux films noirs ou développé une touche onirique (tout juste effleurée ici) en remplacement de ces scènes d’actions qui cherchent un peu trop le côté spectaculaire.

Au final Renaissance peine à dépasser le stade de jolie cinématique de jeu vidéo. Techniquement maîtrisé, proposant un univers visuellement quasi hypnotique, le film pêche dans son traitement narratif et par son incapacité à transmettre la moindre émotion. C’est beau, mais c’est froid. Et même si cela se suit globalement sans déplaisir, ce manque de chaleur m’a laissé avec l’impression d’être tenu à distance de l’histoire et des personnages, me rendant impossible l’immersion dans cet univers pourtant attractif et installant donc progressivement une indifférence certaine.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 412 fois
4 apprécient

Tesu a ajouté ce film d'animation à 1 liste Renaissance

Autres actions de Tesu Renaissance