Avis sur

Rendez-vous avec la peur par paulscholes

Avatar paulscholes
Critique publiée par le

Rendez-vous avec la peur est un film aux allures métaphysiques entre rêve et réalité. Comme Descartes dans ses Méditations métaphysiques, Jacques Tourneur instaure le doute pour faire table rase de tout ce qui pourrait s’avérer faux, incertain ou erroné. Une fois les aspects superficiels écumés, les personnages reposent les bases et se trouvent confrontés à ce qui les touchent le plus : leur propres peurs. Dès lors, ils deviennent hantés par celles-ci symbolisées par les démons. [Spoilers] Rongé par la curiosité, un premier scientifique (le professeur Harrington) enquêtera sur son existence et conclura un pacte avec le diable pour remédier à ses peurs. Cherchant ainsi une échappatoire à son aporie, tel Faust avec Méphistophélès, il le paiera de sa vie. Un autre scientifique (John Holden) s’y aventurera lui aussi, et, ayant le courage d’affronter ses peurs car capable de douter de lui-même, il triomphera contrairement au diable en personne (Julian Karswell) qui, pensant avoir atteint la paix intérieure en détenant le secret lui permettant d’effacer ses peurs, trop sûr de lui et incapable de douter, se verra périr. Finalement, le réalisateur conclut que les peurs sont parties intégrantes de la vie et qu’il vaut mieux ne pas les renier mais vivre avec une brume mystérieuse et rester dans le doute : « It’s better not to know ». [/Spoilers]

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 233 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de paulscholes Rendez-vous avec la peur