Affiche Resident Evil : Extinction

Critiques de Resident Evil : Extinction

Film de (2007)

Critique de Resident Evil : Extinction par Guimzee

Après un second volet catastrophique, la saga nanardesque se relance avec un troisième opus attendu avec appréhension. Aucune déception, et aucune surprise, Russell Mulcahy transforme Resident Evil : Extinction en un nanar improbable, sorte de film de zombies post-apocalyptique sous influences mal digérées. Et pourtant, il s'agit sans doute du meilleur de la série. En effet, la note... Lire la critique de Resident Evil : Extinction

Avatar Guimzee
4
Guimzee ·

Resident Evil : Extinction

Après les évènements de Resident Evil: Apocalypse et l'accident de Raccoon City, la Umbrella Corporation, Alice Abernathy (Milla Jovovich) erre dans le désert du Nevada, à la recherche de survivants. Ces derniers sont quasi-inexistant, le monde étant envahi par le virus T. Entre temps, un convoi de survivants, non loin d'Alice, parcourt le désert avec comme dirigeants : Claire... Lire la critique de Resident Evil : Extinction

Avatar Dr EreazY
7
Dr EreazY ·

Un monde sans cigarettes...

J'avais pas mal d'espoir en regardant ce troisième opus de la série Resident Evil. Oui je sais, c'était sans doute un peu fou de ma part mais que voulez-vous? Je suis bon public et je voulais donner une chance à ce film. Anderson a décidé de prendre une nouvelle tournure ce coup-ci : finit l'hésitation (il était temps peut-être au bout du troisième essai) le film n'a strictement plus rien à... Lire la critique de Resident Evil : Extinction

Avatar El_Tenedor
2
El_Tenedor ·

I knew your sister. She was a homicidal bitch.

Généralement, le troisième film d’une saga est soit le plus mauvais, soit celui qui tente vainement de sauver la catastrophe du deuxième. Resident Evil : Apocalypse n’ayant plus rien à offrir, ni à sauver, c’est donc avec surprise que ce troisième s’avère être, au final, le meilleur de la franchise. Pas forcément parce qu’il propose la meilleure histoire, mais parce que c’est le... Lire l'avis à propos de Resident Evil : Extinction

Avatar vive_le_ciné
5
vive_le_ciné ·

Big up au container de zombies survitaminés !

D'ailleurs pour des zombies fous furieux, ils sont drôlement calme avant l'ouverture de la porte... Chacun son business, je vais pas tirer à boulets rouges sur ce troisième opus ambiance Mad Max. C'est certes du réchauffé, mais qui reste assez rythmé pour être regardable. Je vais juste soulever un problème : quel est au juste l'objectif de Umbrella? Vous allez me dire "contrôler le monde". Enfin... Lire l'avis à propos de Resident Evil : Extinction

Avatar Emperor Pilaf
5
Emperor Pilaf ·

le désert scénaristique

Alors voilà ; je l'ai vu il y a 1 mois et sincèrement, je me souviens absolument pas de son début... Ni vraiment de l'histoire. Encore faut-il qu'il y en ait une. AH OUI ça me revient maintenant ! Il y a un personnage de game of thrones qui fait des expériences et au début, on a droit au seul truc sympa du film : Milla Jovovich morte x150. J'avoueavoir assez fantasmé de voir l'héroïne de cette... Lire la critique de Resident Evil : Extinction

Avatar LeCactus
3
LeCactus ·

La Terre dépérit

Dire qu'il aura fallu attendre le troisième épisode pour avoir quelque de concret ! Le monde est ravagé par le virus. Raccoon City n'était qu'un amuse bouche comparé à ce qui vous attend. Les États Unis ne sont plus qu'un vaste désert aride, ou la vie humaine se fait rare. Raccoon City semble bien loin quand on regarde ce que nous propose Extinction. Maintenant, il faut survivre dans la cour... Lire la critique de Resident Evil : Extinction

Avatar JimmyJoubin
6
JimmyJoubin ·

Critique de Resident Evil : Extinction par davidmarmignon

Le talent est une équation difficilement perceptible chez l'être humain. On naît avec, ou l'on reste toute sa vie dans l'oubli. Il peut très bien s'exprimer, ou rester caché à jamais. Mais s'il y a bien un endroit où le talent (ou son absence) saute à la gorge, c'est le cinéma. Imaginons le ring : A ma droite 28 semaine plus tard, monstrueux hommage et recréation de films de genre, puissant et... Lire l'avis à propos de Resident Evil : Extinction

Avatar davidmarmignon
2
davidmarmignon ·

La saga à trouvé ses marques. On aime ou on aime pas, à prendre ou à laisser.

La planète toute entière n'a pu éviter l'épidémie du virus T. Les survivants vivent désormais à l'écart des grandes villes et sillonnent le monde à la recherche d'autres vivants, dont Alice, cherchant à se venger de l'homme qui s'est servie d'elle comme cobaye, le docteur Isaacs, lui-même sous les ordres du président de Umbrella Corporation, Albert Wesker... Après un "Resident Evil :... Lire l'avis à propos de Resident Evil : Extinction

Avatar Marty Lost'evon
5
Marty Lost'evon ·

Critique de Resident Evil : Extinction par Sintaquendetoa

Petite perle vidéoludique, la franchise Resident Evil se bonifie avec le temps et parvient même à se renouveller en matière de gameplay, tout le contraire de son adaptation cinématographique qui s'engouffre un peu plus à chaque épisode. Paul Anderson, pietre réalisateur qui se reclamait fan hardcore de la série a été le premier à réaliser un opus. Résultat? Un film médiocre qui sacrifie la peur... Lire l'avis à propos de Resident Evil : Extinction

Avatar Sintaquendetoa
4
Sintaquendetoa ·