Le harem de Anderson

Avis sur Resident Evil : Extinction

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Avec ce scénario, Anderson réalise son plus gros fantasme : un monde où il y aurait des centaines de Jovovich ! Ho le coquin !
Plus sérieusement, j'aime bien cette franchise, car mine de rien, Anderson offre quelque chose de sincère et se rapprochant le plus de l'oeuvre de Romero. Mais ce n'ets pas otut, pour ce "Extinction", il convie également Hitchcock et Miller. Un cinéma référencé, donc !

La trame est plus légère, plus simple. Et c'est agréable. Dommage que les personnages ne s'unissent pas plus vite, car trois narrations en parallèle c'est quand même un peu ennuyant au niveau du rythme. Mais arrivé à la moitié,n tout va pour le mieux. Les séquences sont mieux creusées (d'ailleurs il ne se passe pas grand chose dans ce film) et c'est tant mieux ; toutefois, ça aurait pu aller plus loin, les mises à mort, notamment, son trop similaires (on tire sur les morts-vivants, quelques coups de machette, c'est à peu près tout...). J'avais peur au niveau des pouvoirs de Alice, mais cet aspect s'avère assez bien géré ici. De plus, le méchant est cool. Et puis la scène des corbeaux, même si elle aurait pu être plus cool (ne fut-ce qu'une sulfateuse à la place du lance flamme) est assez sympathique.

Niveau zombies, Anderson offrent de bonnes et de mauvaises choses. Le mauvais, c'est qu'ils courent et ont la haine. Rien de plus effrayant qu'un cadavre qui marche lentement uniquement guidsé par osn appétit.. Evidemment, un cadavre qui court, ça fait peur aussi, mais moins, surtout qu'en y insufflant de la haine, au final, on les humanise. Mais cela se justifie malgré tout. Et c'est ça qui est bon dans ce torisième volet : ANderson reprend là où Romero en était arrivé après son "Land of the Dead", c'est-à-dire qu'il décide de faire évoluer ses zombies, de les rendre plus intelligents. Notamment grâce à un virus amélioré, qui rend les morts plus intelligents, mais plus forts aussi (et donc capable de courir, de grimper). Et ça, c'est vraiment cool !

La mise en scène est nettement plus soignée. Bien que l'image soit plus moderne (avec des filtres jaunes), le réalisateur a la bonne idée d'éviter les effets de style en pagaille ce qui fait que les héros sont vraiment cools pour leurs actions, et non pour la manière de les présenter. N'empêche, j'ai eu une grande peur à cause de cette première scène d'action (avec les chiens) complètement ratées : le réalisateur filme mal son lieu, par conséquent, les petites résolutions pour échapper au chien semblent venues de nulle part (ah tiens, des cables qui pandouillent là, je les avais pas remarqué tout de suite). Heureusement, les scène suivantes sont mieux menées, même si les incursions de GCI (rares, heureusement, et c'est là une autre qualité de cette franchise) sont toujours aussi atroces à voir. Les maquillages sont vraiment chouettes ! Les morts vivants ont d ebonnes têtes, leurs corps sont bien dégueux, et le boss final a vraiment un chouette design (sauf les tentacules parce que CGI).

Vraiment, après la déception du second volet, ce film de zombies aux allures d'un "Mad Max" est une belle surprise. Plein de bonnes choses se dégagent de cette franchise et ce serait dommage de ne pas le signaler, surtout que les bons films de zombies sont rares de nos jours.

PS : en plus, y a la belle Ashanti dans ce film... dommage qu'elle ne soit pas aussi exhibitionniste que Milla, qui, elle, n'hésite pas à encore tomber la chemise !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 440 fois
4 apprécient

Autres actions de Fatpooper Resident Evil : Extinction