"Mourir, c’est éteindre le monde." -- Jules Renard

Avis sur Resident Evil : Extinction

Avatar Camden
Critique publiée par le

"Et faire un film de morts-vivants, c'est éteindre les cerveaux." aurait pu répliquer Paul W.S. Anderson.

Extinction est sans doute le Resident Evil filmique le moins fidèle au jeu ce qui, vu le niveau d'hérétisme (ou d'héréticité ? d'herpétologie ? c'est quoi le mot ?*) des autres volets, n'est sans doute pas plus mal.

Question de point de vue.

Ce troisième opus s'avère de prime abord agréable car il bénéficie de la qualité de gestionnaire d'effets spéciaux de Russel Mulcahy. Les scènes d'action sont étonnamment bonnes mêmes si l'univers manque de charme car il se positionne comme un Mad Max du pauvre.

Le scénario n'a aucune forme d'intérêt et on sait à peu près dans quel ordre les personnages vont servir de chair à zombi donc pas le temps de s'y attacher.

Le film se clôt sur un semblant de twist pas idiot. En tout cas, il a le mérite d'ouvrir de nouvelles perspectives (qui seront bien évidemment rangées au placard dans l'épisode suivant).

Une série B moyenne, pour amateurs de conneries, plutôt dans le haut de la saga.

*apparemment héréticité, ça se dit et j'ai trouvé tout SEUL !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 723 fois
4 apprécient

Camden a ajouté ce film à 10 listes Resident Evil : Extinction

Autres actions de Camden Resident Evil : Extinction