Un des plus beau film de ce début d'année

Avis sur Restless

Avatar Florian Bodin
Critique publiée par le

Je ne suis pas un grand amateur de film à l'eau de rose ou de drame, la faute à des sujets traités sans cesse de manière réellement pessimiste ou idiote vous laissant des envies de suicide à la fin du générique. Ici avec Restless, Gus Van Sant nous sert un drame romantique absolument sublime, bourré d'humour et d'auto-dérision.

En général, lorsque l'on est face à une réalisation de Gus Van Sant, on est déjà sûr et certain d'avoir droit à une réalisation simple mais sublimé par des acteurs et des actrices brillant(e)s. Ce genre de film ou le simple fait que les personnages soient véritablement humains donne un sens totalement différent au reste. Ici, le réalisateur s'est surpassé.

Restless nous narre donc la relation entre Enoch, jeune homme un peu morbide, et Annebelle, jeune fille qui aime la vie, mais qui souffre d'un cancer du cerveau en phase terminale. Malgré cet infranchissable obstacle entre nos deux jeunes adolescents, ils vont tenter de faire face à l'arrêt programmé de leur amour et vivre leur relation du mieux qu'ils peuvent.

Même si Gus Van Sant à réalisé un travail formidable dans la direction de son casting, il faut aussi saluer le scénariste, Jason Lew, qui à réussi à mêler un sujet difficile et un drame sans tomber dans le piège du cliché et et des sempiternelles scènes d'adieu déchirantes. Ici, le scénario jouit d'une très grande force, réussissant même à faire rire sur un sujet pourtant dramatique, notamment grâce au personnage d'Annabelle, qui fait preuve d'un courage à toute épreuve malgré ce qu'elle traverse. Mais ce qui est véritablement intéressant dans cette histoire, c'est la relation qu'elle entretient avec Enoch. Lui, qui est en parfaite santé, est particulièrement morbide et pessimiste au sujet de la mort tandis que elle, qui est mourante, est très sereine et aime véritablement la vie. On notera d'ailleurs que les couleurs des vêtements des deux héros démontrent bien cet équilibre. Bref, tout le long de cette histoire, ils vont chacun apprendre de l'un et de l'autre, et s'équilibrer au fur et à mesure.

Au final, Restless est bien au dessus de mes espérances, on est en présence ici de l'un des plus beaux films de ce début d'année. C'est attendrissant, touchant, entraînant... mais jamais déprimant. On est bercé du début à la fin par la bande son de Danny Elfman et les somptueux décors proposés. Mia Wasikowska est absolument magnifique tandis que Henry Hopper est surprenant et incroyable. On oubliera pas non plus Ryo Kase dans le rôle de l'ami imaginaire d'Enoch. Il y a des films qui arrive très bien à traiter des difficultés de l'amour adolescent, d'autres qui s'en sortent très bien dans les drames familiaux, mais peu arrivent à mêler aussi habilement les deux comme Restless sait le faire.

Mention spéciale à la version muette du film, incluse dans les bonus du DVD qui nous permet d'admirer une seconde fois le film sous un angle bien différent.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 268 fois
3 apprécient

Florian Bodin a ajouté ce film à 1 liste Restless

Autres actions de Florian Bodin Restless