👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Une suite qui ne casse pas trois pattes à un canard et qui reste plus une comédie d'action qu'un bon film de zombie, mais qui garde le charme du premier avec son ralenti de Master of Puppets de Metallica.

Si on pourra un peu déplorer un "manque de zombie" (part bien-sûr les introductions de zombies "Homer", "T-800" et "Bolt" très utiles, ce qui est moins le cas des "Hawking" et des "Ninja") ou une suite aussi édulcorée que le premier, voire même une vision qui semble "pro-NRA et anti-bobo vegan pacifiste" (logique puisqu'on ne peut pas être peace & love et désarmés face aux zombies mangeurs de viande humaine) si on est trop tatillon et facilement offensé, le film reste épique !

Alors c'est vrai que les personnages de Madison (la blonde bonasse bête, le 1er film avait prévenu pourtant) et Berkeley le hippie semblent super énervants au début (car ils sont bêtes et drogués et on loupe l'occasion d'en faire des personnages profonds), heureusement le film les rend à la fois moins importants, plus sympathiques et plus utiles sans être pour autant badass.

Le film fait d'abord semblant de se débarrasser de Madison en faisant croire qu'elle devenait zombie... alors qu'en fait non, elle faisait juste une allergie aux noix, ce qui lui déformait le visage. Et Berkeley est sauvé des zombies par Colombus et sa bande, mais sans armes.


Même si Little Rock est reléguée dans une implication moins importante, elle permet aussi de ridiculiser une vision parentale et "boomer" étouffante des adultes vis-à-vis des jeunes, et les ridiculisent à moitié avec la partie sur le Musée d'Elvis.

La partie avec Elvis reste un moment atmosphérique et nostalgique intéressant avec le perso de Nevada.

On aimera aussi les "clones" de Thalahasse et Colombus (Albuquerque et Flagstaff, joué par un Middleditch vu dans Scream Girl) qui cassent la typographie des règles de Colombus et servent de copies caricatures miroirs des mecs.

Mais ces copies carbone se transforment en zombies, et on se demandera comment ça se fait que les héros ne se font jamais infecter malgré les multiples occasions des morts vivants ?


C'est presque un film familial de zombie, mais j'ai aimé les "Tueries de zombie de l'année" à travers le monde et les références au "Bill-Murraycide" du 1er épisode :

Scène post-générique : on montre comment Bill Murray a vécu le début de l'apocalypse zombie, alors qu'il était à la première d'un faux film Garfield 3 en 3D. Bill Murray défonce sa race aux morts vivants !


J'aime pas les Lundis.

darevenin
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Les adaptations "cachées" de jeux vidéo en films et vice-versa et 2019 : Mes Chroniques Filmographiques

il y a 2 ans

6 j'aime

3 commentaires

Retour à Zombieland
Vincent_Ruozzi
5

La double dose

Le concept de suite au cinéma pourrait se décliner en deux sous-groupes. Il y a tout d'abord les suites qui existent par la force des choses, à savoir une histoire initialement prévue pour se...

Lire la critique

il y a 2 ans

40 j'aime

3

Retour à Zombieland
LeTigre
7

On se la pète ou on se dégonfle (Encore !)

Une suite du long-métrage Bienvenue à Zombieland qui tombe pile poil à la veille d’Halloween sur nos grands écrans, voilà quelque chose d'encourageant pour aller mater un long-métrage dans une salle...

Lire la critique

il y a 2 ans

29 j'aime

9

Retour à Zombieland
Behind_the_Mask
7

Tellement Vrai : J'ai eu un retour de règles !

Je me souviens de mes dernières règles. C'était il y a pile dix ans. Loin d'être douloureuses, elles m'ont même plutôt fait rire, pour tout vous dire. Surtout quand elles avaient pour objet la survie...

Lire la critique

il y a 2 ans

24 j'aime

1

Sinbad : La Légende des sept mers
darevenin
8

Au delà de l'Horizon

Je n'ai pas vu ce film lors de sa sortie, c'est bien dommage : j'ai failli raté un excellent film d'animation dans lequel toutes sortes d'effets spéciaux s’intègrent bien et où une histoire d'amour,...

Lire la critique

il y a 2 ans

12 j'aime

4

Sonic, le film
darevenin
7

Une nouvelle Grande Aventure Sonique ?

On avait tous eu peur de ce nouveau film Sonic (je dis bien "nouveau" car il existait déjà un bon film Sonic, un OAV de 1999 avec quelques développements d'univers, des libertés et des humains...

Lire la critique

il y a 2 ans

12 j'aime

8

Les Aventures de Spirou et Fantasio
darevenin
4

Eviv Bulgroz ?

Adaptation ratée et décevante, la faute à des micro-erreurs de casting, de l'humour pourri et des maladresses : Christian Clavier en Champignac est moyen (on prend un petit gros jouant un vieux un...

Lire la critique

il y a 4 ans

11 j'aime

8