C'est le pied !

Avis sur Retour vers le futur

Avatar cinemusic
Critique publiée par le

En 1985, Marty(Michael J. Fox) est un adolescent qui trouve sa vie morne et ennuyeuse. Heureusement il est amoureux de la jolie Jennifer(Claudia Wells) et a pour ami Doc Brown(Christopher LLoyd) qui est un savant "fou" prétendant avoir inventé une machine à remonter le temps. Un jour Doc invite Marty à l'essayer mais des terroristes arrivent et abattent Doc. Marty met l'engin en route pour s'échapper et se retrouve en 1955..
Après le succès de "A la poursuite du diamant vert", Robert Zemekis devient bankable. Il contacte son ami Spielberg qui lui confiance depuis ses débuts malgré les échecs commerciaux successifs de "Crazy day" et "La grosse magouille". L'idée plait à Spielberg qui va le coproduire via sa boite de production Amblin.
C'est Robert Zemekis qui signe le scénario avec son complice du début Bob Gale. Et l'histoire est génialement barrée et inventive. L'histoire de la machine à inventer le temps n'est certes pas neuve (plusieurs films l'ont utilisé dont le sympathique "C'était demain"!) mais Zemekis va en faire une pure comédie de S.F !
SPOIL: Zemekis et Gale remplissent le film d'idées absolument géniale. Ils en profitent pour faire un parallèle entre la vie de 1955 et celle en 1985. Ils s'amusent de plusieurs faits comme le fait que Ronald Reagan soit président de la république en 85 alors qu'en 55 il était acteur. Ou lors d'une scène culte Marty chante "Johnny B. Goode" de Chuck Berry alors que la chanson n'existait pas encore. On voit un des personnages appeler justement Chuck Berry et le faire écouter ce titre!
Parmi les bonnes idées il y a fait que Marty rencontre ses futurs parents. Et là il va voir à quel point ils lui ont toujours menti. Sa mère qui se fait passer pour une "sainte nitouche" devant ses enfants était en 55 une dévergondée qui va tenter de le draguer(relation "freudienne"!) , son père était un voyeur....!
Les personnages sont magnifiquement écrits et incarnés à commencer par Michael J. Fox qui trouve ici son rôle le plus célèbre. Il donne son humour bon enfant à Marty McFly. Le doc est génialement interprété par Christopher Lloyd qui semble s'inspirer d'Albert Einstein . Lea Thompson est fabuleuse en Lorraine Baines/McFly: de la mère coincée en 85 en jeune femme délurée en 55 elle fait une belle performance. Les autres seconds rôles sont très bons également.
Outre celles que j'ai déjà citées le film comporte de nombreuses scènes cultes et trouvailles comme Pierre Cardin,"C'est le pied" ou encore le skate board.
Robert Zemekis emballe son film sur un rythme trépidant si bien que le spectateur n'a jamais le temps de s'ennuyer.
Ajoutez à cela une B.O.F très sympa avec "The power of love" de Huey Lewis and The News"!
Comme Joe Dante dans un autre style, Zemekis nous montre ce que son ami Spielberg n'ose pas faire, surtout à cette époque. Il fait l'air de rien une satire décapant sur les moeurs en montrant que les jeunes trouvent par exemple que c'est branché de fumer et et boire de l'alcool ce que Marty approuve moyennement. De même qu'il pointe du doigt la société de consommation avec ses produits lights et dérivés.
"Retour vers le futur" fit un véritable carton dès sa sortie malgré des critiques mitigées, surtout en France où les journalistes de l'époque sont passés pour la plupart totalement à côté...! Après ce long métrage Zemekis passera à "Roger Rabbit" c'est dire s'il était en état de grâce à cette époque..!
Le film est aujourd'hui un film de référence et un vrai "Feel Good Movie" où on...prend son pied !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 341 fois
23 apprécient

cinemusic a ajouté ce film à 21 listes Retour vers le futur

Autres actions de cinemusic Retour vers le futur