Le passé composté

Avis sur Retour vers le futur 3

Avatar Torpenn
Critique publiée par le

L’avantage de ne pas être au cinéma en décembre 1989 mais dans son lit vingt-quatre ans plus tard, c’est qu’on peut se manger la suite de l’épisode 2 dans la foulée…

Alors, ça ne commence pas trop mal, et on peut même dire que sur l’ensemble, le film est moins bancal que le précédent, avec une intro propre, un long développement de western et le final conclusif.

Ce qui ne veut d’ailleurs pas dire que la qualité générale s’améliore d’ailleurs, mais c’est au moins un peu reposant…

Pour ceux qui n’avaient pas compris la séquence de Pour une poignée de dollars du film précédent, on va en faire en remake en ajoutant toutes les couches possibles et imaginables de clichés westerniens.

On a déjà la petite cabane des cornes-vertes où on se dit que Michael J. Fox est tellement nain qu’on se croirait chez des hobbits, la ville typique avec son saloon rempli de vieilles gueules habituées du genre ( Le Matt Clarck de Will Penny, Pat Garrett et Josey Wales, le Harry Carey Jr. de chez Ford, le Dub Taylor de Major Dundee et de la Horde Sauvage…), la bande d’outlaws dirigée par vous ne devinerez jamais qui, le shérif avec une pilosité inattendue chez James Tolkan, l’institutrice briseuse de cœurs et la kermesse de l’ouest en prime…

Le tout à la sauce habituelle, avec l'horloge, la maquette, les faiblesses de caractère de Marty et la pénible et obligatoire scène du chariot de fumier...

Alors, franchement, ce n’est pas très bon, on baisse même encore un peu le niveau mais je n’y peux rien, ça marche toujours, je suis amoureux de Christopher Lloyd…

Mais tout de même, pour bien marquer la différence entre les épisodes, je me vois dans l’obligation contrite de remonter tout de suite la seule vraie grande réussite de la série.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1584 fois
27 apprécient · 3 n'apprécient pas

Torpenn a ajouté ce film à 18 listes Retour vers le futur 3

Autres actions de Torpenn Retour vers le futur 3