Affiche Réveil dans la terreur

Critiques de Réveil dans la terreur

Film de (1971)

Wake in Fright - Bienvenue en Australie

Wake in Fright ou Outback (titres d'origine) est un film australo-américain réalisé par Ted Kotcheff en 1971, adapté de la nouvelle éponyme de Kenneth Cook. Onze ans avant le premier (et seul bon) volet de la quadrilogie Rambo qui lui ouvrira les portes de Hollywood, le réalisateur canadien proposait un récit aussi ahurissant que dérangeant centré sur l'outback australien. Une œuvre dont... Lire l'avis à propos de Réveil dans la terreur

73 24
Avatar Morrinson
9
Morrinson ·

Yabba the hunt

Un des plus brillants types avec qui j’ai bossé m’a souvent répété qu’il ne fallait jamais être redevable de personne. Jamais. Le moindre petit service accepté devant, presqu’à coup sûr, impliquer une contre-partie à venir, la chose constitue le plus court chemin vers la dépendance ou la corruption. Ce conseil professionnel peut s’étendre, bien entendu, à la vie de tous les jours Refuser les... Lire la critique de Réveil dans la terreur

100 26
Avatar guyness
9
guyness ·

À boire y gêne

Une bien belle ressortie pour tout fan de film culte, une oeuvre coup de poing, esthétique, organique et viscérale, jusque là mise à l'écart avant tout à cause de son passage de torture animale on ne peut plus explicite et très perturbant puisqu'il s'agit d'une véritable chasse aux kangourous en forme d'extermination sans appel. L'odeur d'un "Cannibal Holocaust" ou d'un "Calamity of snakes"... Lire l'avis à propos de Réveil dans la terreur

47 10
Avatar drélium
8
drélium ·

Very mad trip

Avant même de se pencher plus avant sur ses abîmes, Wake in Fright a tout pour séduire : un long sommeil depuis sa sortie, une aura de film sans concession, des scènes réelles de massacre de kangourous et une plongée dans les bas-fonds de la nature humaine, entre biture, baston et canicule. Le propos est universel : à l’écart du monde git l’homme primal, et... Lire l'avis à propos de Réveil dans la terreur

60 4
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

The Beer Hunter

De ces années 70 un peu folles, provocantes, irrévérencieuses, scabreuses, Wake in Fright en possède en toutes les caractéristiques et on serait même tenté de le comparer à des films qui n'existent pas encore mais dont la filiation paraît évidente. On pense à Délivrance, bien sûr, puisqu'on y retrouve la même volonté de sonder la noirceur de... Lire l'avis à propos de Réveil dans la terreur

32 8
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

Merry Christmas, Mister Grant.

Tiré du roman de Kenneth Cook, Wake in Fright aura connu un destin loin d'être banal. Tourné pour 700 000 dollars, dans des conditions que l'on imagine difficiles, le film participera grandement à l'essor du cinéma australien, qui explosera avec des bandes frappadingues dont le plus connu reste la bombe Mad Max. Pourtant, le long-métrage connaitra un échec à... Lire l'avis à propos de Réveil dans la terreur

25 8
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·

"Tous les diables sont fiers de l'enfer"

Dans ce film, tout se joue à pile ou face. En voilà, une bien étrange scène, pourtant centrale dans l'action de Wake in fright. John Grant (un nom volontairement courant : ce personnage n'est rien ni personne, donc il est tout le monde), professeur au milieu de nulle part, semble, au début du film, complètement décalé par rapport à cette société très spéciale de l'outback australien. Il... Lire la critique de Réveil dans la terreur

24 2
Avatar SanFelice
8
SanFelice ·

La possibilité du "il"

Il y a dans « Wake In Fright » des vents sauvages, épais et cuisants, de ceux qui soufflent à la lisière d'une hypothétique civilisation. Chargés d'un musc bizarre, ils charment, saoulent, hypnotisent, te ballottent en tous sens, comme si tu n'étais plus que cette boule sèche, ce buisson aux racines oubliées qui traverse la rue principale, ce voyageur amnésique. Comme dans... Lire la critique de Réveil dans la terreur

39 8
Avatar DjeeVanCleef
9
DjeeVanCleef ·

La descente infernale

Outre ses ambiances suffocantes, son casting 5 étoiles et son efficacité de chaque instant, si Wake in Fright déclenche régulièrement louanges dans la bouche de ses nombreux fans c’est avant tout pour son réalisme morbide et sa capacité à ne pas trop en faire en prenant de court le vil coyote qui s’attendait à un énième survival à base de salopards et d'une gentille victime peu fortunée.... Lire la critique de Réveil dans la terreur

19 3
Avatar oso
8
oso ·

Noirs désirs

Nous ne sommes jamais sûrs du genre exact auquel s'apparente ce film hors du commun. L'impression initiale, la description d'une communauté repliée sur elle même et livrée à ses plus bas instincts, vue à travers les yeux d'un témoin extérieur laisse rapidement la place à des interrogations concernant la tournure des évènements : fable fantastique, voire carrément film d'horreur, à la... Lire la critique de Réveil dans la terreur

14 9
Avatar Théloma
8
Théloma ·