Lollypop Candy

Avis sur Revenge

Avatar Thibaud Savignol
Critique publiée par le

Un pitch classique, répondant aux canons du genre. Cependant, Coralie Fargeat va y injecter une dose de modernité à travers notamment le lieu de départ qu’est la villa. High-tech et au design léché, ce choix de décor permet une critique beaucoup plus frontal, loin des rednecks d’I spit on your grave ou de La dernière maison sur la gauche. Ce sont des individus parfaitement civilisés qui vont laisser libre court à leurs plus bas instincts. Ce n’est donc plus l’homme de la campagne, celui éloigné du monde moderne, qui va céder à la tentation et à la violence, mais bien l’homme supposément raffiné (ils sont de riches hommes d’affaires) et civilisé. Un état de fait qui renvoie à des dérives actuelles.

De plus, la réalisatrice met en avant une attitude rarement affichée jusqu’ici lors de la scène du viol (dans I Spit on your grave, le plus réticent finissait par céder). Celui de témoin passif. Celui qui n’intervient pas et préfère détourner le regard. Pas aussi condamnable que le violeur, il porte tout de même sa part de responsabilité. Un point de vue retranscrit grâce à un très beau plan séquence, en lieu et place du filmage classique de l’acte lui même. Le châtiment qu’il subira sera ainsi en parfaite adéquation avec son attitude. Avoir vu sans agir.

La suite de la critique : http://cinephiliafrbe.com/critique-revenge-de-coralie-fargeat/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 181 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Thibaud Savignol Revenge