Avis sur

Ride or Die par -Wave-

Avatar -Wave-
Critique publiée par le

Avant d'être rebaptisé de la sorte pour son adaptation cinématographique, Ride or Die est un manga de type Yuri (c'est-à-dire sur le thème du lesbianisme) publié entre 2007 et 2012 par Ching Nakamura. Une œuvre qui aura rencontré de nombreuses épreuves pour être achevée puisqu'une partie des manuscrits ont été détruits lors du tremblement de terre de mars 2011. Tout comme son adaptation (forcément moins détaillée mais relativement fidèle), la thématique reste la même: Rei est une jeune femme homosexuelle dévorée par l'amour inconditionnel qu'elle voue à Nanae. A la demande cette dernière, battue par son mari, elle va assassiner son époux et toutes deux vont partir en cavale façon Thelma et Louise. Nanae méprise et manipule en réalité la pauvre Rei qui accepte tout par amour et espère être aimée en retour.

Bien entendu, les codes du Yuri imposent que Nanae finira par se rendre compte qu'elle aime Rei elle aussi et embrassera la cause homosexuelle. Bref, de l'or en barre pour la propagande Netflix.

Comprenons-nous bien, il est formidable de mettre en avant homosexualité et c'est une chose que je respecte profondément. C'est pourquoi je ne peux que renier un tel film. Si la thématique était recevable en 2007, je dois avouer qu'elle me navre en 2021. L'homosexuelle est une pauvre victime prête à tout pour la femme qu'elle aime. C'est un personnage sans fond, sans réflexion, déshumanisée et je trouve cette image insultante. Quant à l’hétéro: un monstre de jalousie, capricieuse, manipulant les sentiments de ceux qui l'aiment pour assouvir ses ambitions. Dommage que le sujet ne soit pas traité avec plus de profondeur et de sérieux.

Autre détail un tantinet choquant: dans l’œuvre originale, les deux protagonistes sont des femmes matures qui portent quelques rides sur le visage, ce qui a été complétement évincé de cette adaptation. Dans le manga, Rei est souvent prise pour une étrangère et pour illustrer ce fait, les producteurs ont casté Kiko Mizuhara (dont le père est américain), qui est très loin du personnage original étant donné ses 30 ans.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 398 fois
4 apprécient

Autres actions de -Wave- Ride or Die