Affiche Rivière sans retour

Critiques de Rivière sans retour

Film de (1954)

Une rivière aussi indomptable que Marilyn Monroe.

-J'ai l'impression que tout le monde va s'occuper de moi, et eux aussi. Bon il faut filer d'ici. On prend le radeau, allez viens fils. -Mais comment ça le radeau vous disiez que... -Ce que j'ai dit avant ne compte pas. Nous n'avons pas le choix maintenant. Prenez vos affaires. -Venez Kay! -Dépêchons! Le réalisateur Otto Preminger, propose avec... Lire la critique de Rivière sans retour

29 16
Avatar JéJé fait son Bagou
8
JéJé fait son Bagou ·

Critique de Rivière sans retour par mistigri

Bien plus qu'une rivière impraticable, la rivière sans retour est ni plus ni moins l'évocation des évènements d'une vie. A l'image de l'existence, la rivière est parsemée d'embûches. Que ce soient les Indiens, la rivière elle-même et d'autres, le parcours de cette rivière est une métaphore. Présentée comme une véritable épreuve, la rivière laissera des traces sur ces aventuriers qui s'y risquent.... Lire la critique de Rivière sans retour

27 14
Avatar mistigri
7
mistigri ·

« Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières. »

Le cinéma offre une diversité étonnante : diversité des genres, des techniques, des histoires racontées, des jeux d'acteurs, et surtout des émotions qu'il éveille chez le spectateur. Et parfois, on aime un film sans pouvoir se l'expliquer ; on a coutume d'appeler cela « coup de cœur », pour signifier ô combien la raison ne saurait trouver le pourquoi du comment de son admiration. Mais on... Lire l'avis à propos de Rivière sans retour

30 10
Avatar WeSTiiX
9
WeSTiiX ·

L'Ours et la poupée

La beauté sauvage des paysages, le suspense de l'aventure vécue sur le radeau, les rapports (parfois teintés d'érotisme latent tel que le permettait la censure de 1954) entre Robert Mitchum le bourru et Marilyn Monroe l'aguichante chanteuse de saloon, sont autant de bonnes raisons de voir ce film qui est le premier à se servir du Cinémascope (après le péplum la Tunique qui... Lire l'avis à propos de Rivière sans retour

17 6
Avatar Ugly
6
Ugly ·

Marilyn et Robert en Otto...

Matt Calder(Robert Mitchum) et son fils vivent dans une paisible ferme près de "La rivière sans retour".Un jour ils sauvent de la noyade Kay(Marilyn Monroe) et son mari Harry(Rory Calhoun).Ce dernier,pressé de rejoindre la ville,lui vole son cheval,son arme et l'assomme.Il laisse sa femme avec eux deux à la merci d'indiens hostiles... "Rivière sans retour" est l'unique western d'Otto Preminger.... Lire l'avis à propos de Rivière sans retour

13 8
Avatar cinemusic
9
cinemusic ·

Mitcho Et Monroe sont sur un radeau

- Pour le nord canadien, ses paysages grandioses et magnifiques: 5 points (- for nothern great canadian landscape: 5 points) - pour Robert Mitchum et Marylin Monroe, pour l'excellent jeune acteur qui joue le fils, pour les bons dialogues et quelques positions humanistes des protagonistes, pour l'évolution des personnages: 5 points (- Bob rocks and Marylin is a guitare queen, and i love them: 5... Lire la critique de Rivière sans retour

19 6
Avatar guyness
7
guyness ·

Le radeau médusant

Sauvagerie chaude et humide, cette aventure allie quelques extravagances à certaines certitudes. Elle donne au public un mélange curieux, entre l'hommage humble à la nature toute puissante et le regard fasciné, un brin salace par moments, dès qu'il s'agit de tourmenter l'icône Marilyn, autre "nature" à dompter. Car c'est bel et bien sur cette thématique que porte le film : la lutte, le combat... Lire la critique de Rivière sans retour

8 3
Avatar Alligator
9
Alligator ·

La croisière s'amuse

Jeff est contraint de naviguer sur une rivière tumultueuse en compagnie de son fils et de la belle chanteuse Kay... Sorti en 1953 et produit par la 20th Century Fox, Rivière sans retour est le seul western qu'ait réalisé Otto Preminger durant sa longue et prolifique carrière. Pour sa première incursion dans le Far-West, le réalisateur peut compter... Lire l'avis à propos de Rivière sans retour

11 7
Avatar Watchsky
8
Watchsky ·

Critique de Rivière sans retour par Frankoix

Les dix premières minutes de "Rivière sans Retour" constituent la quintessence de ce que Hollywood pouvait offrir d'unique et de meilleur dans les années 1950: de grands (et beaux) espaces, magnifiquement filmés; une chanson-titre évocatrice et mélancolique ("River of No Return", que Marilyn Monroe reprend admirablement à la fin du film); une star féminine sexy en diable et un Robert Mitchum... Lire la critique de Rivière sans retour

6
Avatar Frankoix
6
Frankoix ·

Une fée sur un radeau

Quand je pense à ce film, je n'ai pas envie de parler de cinémascope, de paysages sublimes ou de distribution exceptionnelle, non je préfère me souvenir d'une Marilyn lumineuse, féminine et légère qui ne jouait pas forcement très bien mais qui a marquée mes 14 ans .... oh ! Et l'affiche du film est trop bien: rétro à souhait ! Lire la critique de Rivière sans retour

16 4
Avatar Kalimera
9
Kalimera ·